Formule 1

Williams n’a pas réussi à profiter du déluge d’Istanbul en qualifs

Latifi et Russell seront en dernière ligne au départ

Recherche

Par Emmanuel Touzot

14 novembre 2020 - 16:58
Williams n’a pas réussi à profiter du (...)

George Russell savait avant les qualifications quelle serait sa place sur la grille de départ pour la course du Grand Prix de Turquie. Le Britannique s’élancera en effet dernier après une pénalité liée à un changement d’éléments du moteur.

"Les qualifications n’étaient pas très importantes pour nous car nous savions déjà que nous allions partir en queue de peloton à cause de la pénalité" note Russell. "J’avais très envie d’essayer de faire quelques tours pour voir comment la voiture se comportait, mais malheureusement, c’était la limite aujourd’hui."

"J’avais très peu d’adhérence car il était incroyablement difficile de faire fonctionner les pneus. J’espère que ce sera une course intéressante. Nous savons qu’il y a beaucoup à gagner dans les premiers tours, c’est pourquoi nous allons essayer de prendre un bon départ."

Nicholas Latifi s’élancera juste devant son équipier après une Q1 très difficile sous la pluie, conclue par un tête-à-queue qui lui a valu le dernier temps : "C’était probablement les conditions d’adhérence les plus faibles possible en Formule 1. C’était difficile pour tout le monde de rester sur la piste."

"Je ne pouvais littéralement pas faire un tour et le seul tour que j’ai fait était avant le premier drapeau rouge, quand il y avait trop d’eau sur la piste. Tout peut arriver demain pendant la course, car les conditions seront inconnues. Je pense que ce sera un peu la pagaille et j’espère que nous pourrons en profiter."

Williams ne s’est pas entraînée en essais libres 3 lors de la grosse averse qui s’est abattue sur Istanbul, et Dave Robson, directeur de l’ingénierie, révèle que l’équipe n’a pas jugé utile de rouler dans des conditions trop difficiles.

"La séance d’essais libres d’aujourd’hui a été très difficile, les conditions de piste et les conditions météorologiques étant encore pires qu’hier et la plupart des pilotes n’ayant pas réussi à mettre de la température dans les pneus" a noté Robson. "Nous avons choisi de ne pas rouler dans ces conditions car il n’y avait rien d’utile à apprendre."

Il espère une course plus positive pour son équipe : "Il faut espérer que les conditions de demain seront meilleures et permettront une course passionnante. Nous savions que George allait prendre une pénalité de grille ce week-end et nous espérons qu’il pourra remonter dans le classement."

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less