Formule 1

Williams F1 veut challenger AlphaTauri et marquer plus de 70 points en 2022

L’objectif chiffré de Capito

Recherche

Par Alexandre C.

16 septembre 2021 - 08:12
Williams F1 veut challenger AlphaTauri

Williams a fait des nets progrès cette année : l’équipe est même rentrée dans les points lors de 3 des 4 derniers Grands Prix, avec en prime la 2e place de George Russell à Spa.

Forcément, cela augure du mieux pour l’an prochain, année du nouveau règlement. A ce sujet Jost Capito, le PDG de Williams, s’est confié à Autocar sur les ambitions de son équipe pour 2022 : Williams vise à parvenir là où se trouve, en gros, une équipe comme AlphaTauri. Et Capito donne même un objectif chiffré.

« Nous voulons nous imposer comme un compétiteur de milieu de grille. Cette saison, AlphaTauri est une équipe de milieu de grille. L’année prochaine, au même stade de l’année, nous voulons avoir 65 à 70 points. »

« Nous ne profiterons pas encore pleinement des investissements que nous avons réalisés à la fin de cette année. Nous devons faire fonctionner les nouvelles infrastructures et les logiciels. Mais je pense que nous pouvons promettre de faire une bonne étape en avant pour l’année prochaine. »

Parvenir dans le top 6 du classement des constructeurs est une chose : faire revenir Williams au sommet, comme dans les années 1990, en est une autre. De manière réaliste, Capito pense-t-il un tel exploit possible à moyen terme ?

« Je crois absolument que nous pouvons le faire. Je n’accepterais jamais un tel travail si je n’y croyais pas. C’est pourquoi j’ai refusé certaines offres d’emploi dans le passé. Maintenant, je crois que nous avons une chance réaliste. »

« Je ne dis pas que je vais rester ici jusqu’à ce que nous gagnions le championnat. Mon objectif est de construire une équipe qui soit viable à long terme et qui fonctionne correctement. Alors, j’estimerai que mon travail est terminé. Je ne me fixe pas de limite de temps, mais c’est mon objectif. »

Capito contre la balance des performances

Une idée qui arrangerait bien les ambitions de Capito serait d’introduire, en F1, une balance des performances, comme en WEC, ou au moins des grilles inversées pour niveler la hiérarchie.

Mais même s’il dirige une des équipes les plus lentes du plateau, Capito est contre cette artificialisation du sport. Et il se rappelle de son expérience en WRC chez Volkswagen pour appuyer son propos.

« Le règlement est le même pour tout le monde ; personne ne devrait blâmer les autres pour leurs mauvaises performances. Si le règlement vous empêche de doubler, vous devez simplement construire la voiture la plus rapide. Si vous êtes lent, vous devez simplement faire un meilleur travail. C’est aussi simple que ça. »

« Parce que notre équipe est à l’arrière, les gens me demandent si la F1 a besoin d’une sorte de système de balance des performances [comme en WEC]. »

« Peut-être que nous devons inverser les grilles ? Je réponds toujours non. Je dis que nous devons faire un meilleur travail. Je ne ferais pas de course si c’était une simple loterie, où faire le meilleur travail signifierait que vous ne gagnez pas. »

« Jean Todt, le président de la FIA, quand j’étais en rallye, est venu me voir pour me dire que nous gagnions trop. Je lui ai dit d’aller dire aux autres qu’ils perdaient trop. Vous ne pouvez pas reprocher aux gens de faire du bon travail. C’est complètement contraire à l’esprit du sport. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less