Formule 1

Williams F1 se félicite du compromis trouvé sur les budgets plafonnés

145 millions de dollars, c’est toujours mieux que 175 selon Claire Williams

Recherche

Par Olivier Ferret

7 mai 2020 - 10:46
Williams F1 se félicite du compromis (...)

Ross Brawn l’a annoncé : un accord a été trouvé avec les grandes équipes pour faire baisser le plafond budgétaire à 145 millions de dollars au lieu de 175 en 2021.

La nouvelle n’a pas encore été officiellement confirmée par la FIA mais un mécanisme serait aussi mis en place pour descendre progressivement ce plafond sur 3 ans, aux alentours de 130 millions de dollars.

C’est une victoire selon le directeur sportif de la F1 même si ce plafond est encore loin d’être atteint par la plupart des petites et moyennes équipes, même en y incorporant le salaire des pilotes ou le marketing.

Claire Williams, qui a l’un des plus petits budgets du plateau avec l’équipe Williams F1, salue le geste fait par Ferrari, Red Bull et Mercedes.

"Il faut imaginer les difficultés pour les grosses équipes pour descendre d’un seul coup à un tel budget. Elles ont des budgets opérationnels qui sont bien plus importants aujourd’hui (le double) et le fait qu’elles aient vu la réalité et la gravité de la situation pour tout le monde est une bonne chose. Et nous sommes conscients que ça ne va pas être facile pour elle de réduire comme ça d’un coup tout cela."

"J’ai donc une grande reconnaissance pour ce geste et je suis vraiment ravie de voir qu’elles ont pris conscience de la situation dans toute sa gravité en réagissant comme il le fallait."

Ces 30 millions de dollars en moins vont certainement coûter quelques centaines d’emplois en tout dans le milieu de la F1, à moins que les salaires soient nettement revus à la baisse.

"Malheureusement, la crise ne va épargner personne et à la fin il fallait aussi que la F1, les constructeurs, tout le monde ait la responsabilité d’affronter la réalité qui nous attend. Dépenser des centaines et des centaines de millions de dollars pour faire de la compétition, est-ce encore pertinent ?"

"Ce sport doit garder un lien avec la société, son évolution. Les gens ne doivent plus nous dire que nous vivons dans une bulle, que nous gaspillons de l’argent pour tourner en rond. Il fallait s’attaquer au problème, cela avait été fait avec les nouvelles règles techniques et les budgets plafonnés. Il a juste fallu aller plus loin et plus vite à cause de la crise."

Certaines équipes, comme McLaren, souhaitaient toutefois un budget bien plus bas encore, aux alentours de 100 millions de dollars.

"Il faut trouver un compromis et entre 100 et 175 millions, on est arrivé à 145 ou 140 millions, on verra ce que la FIA confirme. Ce sera toujours meilleur pour des équipes comme les nôtres. On ne peut pas tout de suite leur demander de se mettre à notre niveau mais cela va permettre plus de compétitivité déjà. Tout en assurant la durabilité de notre sport et son avenir."

"Vous savez, nous avons toujours soutenu l’idée d’un plafond, on en parle depuis plus d’une décennie. C’est si important pour nous qu’on ne puisse pas dépenser de manière illimitée. Nous étions ravis du plafond de 175 millions et avec le coronavirus on a dû le revoir. Ce sera encore mieux avec 145 millions."

F1 - FOM - Liberty Media

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less