Formule 1

Williams F1 fera rouler à nouveau Nissany à Monza pour le premier GP sans mode fête

La réduction de la traînée, le principal problème de Williams

Recherche

Par Alexandre C.

1er septembre 2020 - 12:07
Williams F1 fera rouler à nouveau (...)

C’est une équipe Williams qui a connu un week-end (légèrement) moins complexe que prévu à Spa, qui se présente à Monza ce week-end. La monoplace anglaise souffrira-t-elle trop de sa traînée pour pouvoir prétendre à une compétitive suffisante ?

Quoiqu’il en soit, George Russell peut espérer une nouvelle Q2, comme à Spa. Il s’attend d’ailleurs globalement à un même week-end que celui dans les Ardennes…

« C’est toujours très amusant de faire la course à Monza. C’est un circuit historique, très rapide, à grande vitesse et avec un minimum d’appui nécessaire. Je pense que du point de vue des performances, ce sera un week-end très similaire à celui que nous venons de passer à Spa, car les caractéristiques du circuit sont très semblables. Nous aurons les mêmes objectifs et les mêmes buts que le week-end dernier, en essayant de lutter contre les Alfa Romeo et les Haas. »

Nicholas Latifi, qui a roulé ici l’an dernier en F2, répète ce que George Russell disait la semaine dernière : les circuits à haute vitesse ne conviennent pas forcément à Williams.

« Monza est toujours un circuit qui apporte des courses formidables, donc je suis vraiment excité. Sur le papier, le circuit ne convient peut-être pas à notre voiture, mais en même temps, en sortant de Spa où nous attendions quelque chose de similaire, nous avons fait mieux que prévu. C’est de bon augure pour Monza et cela nous donne à tous un sentiment d’optimisme quant à ce que l’équipe a fait et à la direction que nous avons prise pour améliorer nos performances. J’ai hâte d’aller sur la piste et de me lancer dans une autre course. »

Trois pilotes Williams participeront à ce week-end. Après avoir déjà roulé pour Williams à Barcelone en EL1, Roy Nissany prendra de nouveau place dans la monoplace anglaise ce vendredi matin, à Monza, dans la voiture de George Russell. L’Israélien (le logo Israël startup-nation sera apposé d’ailleurs sur les Williams ce week-end) sort d’un dernier bon week-end à Spa, qui l’a vu rentrer dans les points lors de la course principale (s’en est suivi un accrochage en course sprint alors qu’il partait en pole...).

Nissany dit bien sûr " avoir hâte " de conduire à Monza après la " session formidable " de Barcelone.

« Cette piste légendaire est l’une de mes favorites, car c’est là que j’ai remporté ma première victoire en monoplace. Je suis sûr que ce sera émouvant, mais comme toujours, j’activerai mon mode robot pour être sûr de me concentrer pleinement sur ma tâche pour l’équipe. Au cours de cette session, en EL1, j’aurai plus d’expérience, plus de confiance et je me sentirai encore mieux qu’avant, avant de sauter dans la voiture. Bien sûr, nous ferons davantage de préparatifs dans le simulateur à l’usine cette semaine après Spa. J’ai hâte de monter dans la voiture et de relâcher l’embrayage. »

Dave Robson, directeur de la performance sait que la réduction de la traînée sera le principal objectif de son équipe ce week-end.

« Nous avons eu une course difficile à Spa et nous nous sommes sentis incapables de démontrer notre véritable rythme de course dimanche. Heureusement, une grande partie de ce que nous avons appris à Spa se transfère à Monza. L’accent sera mis sur la réduction de la traînée et la maximisation de la vitesse en fin de ligne droite, mais en même temps, les virages caractéristiques de Monza ne peuvent pas être traités à la légère et nécessitent de bons niveaux de force d’appui et d’équilibre. »

« Nous accueillons à nouveau Roy Nissany, qui conduira la voiture de George pendant les EL1 ce week-end. Roy a fait un excellent travail à Barcelone et il jouera à nouveau un rôle essentiel dans notre plan d’ingénierie de vendredi. Nous nous concentrerons sur les performances de l’aileron arrière et examinerons certains points de développement. »

L’interdiction des modes moteurs va-t-elle nuire aux moteurs Mercedes, et donc à Williams selon Robson ?

« Une récente clarification du règlement de la F1 signifie que les modes moteurs seront un peu différents ce week-end, la puissance du moteur devant rester constante tout au long des qualifications et de la course. Bien que cela puisse avoir un impact sur notre rythme relatif lors des qualifications et de la course, nous nous attendons à ce que l’effet soit faible et nous sommes tout à fait convaincus que nos partenaires chez Mercedes continueront à maximiser le potentiel de leur exceptionnel moteur. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less