Formule 1

Williams F1 : De la frustration après des mauvaises courses

Russell espère finir sur une bonne note

Recherche

Par Emmanuel Touzot

25 novembre 2021 - 16:24
Williams F1 : De la frustration (...)

George Russell admet que la méforme de Williams F1 depuis la Russie est frustrante pour l’équipe de Grove. Le Britannique avait fait un top 3 en qualifications et avait inscrit un point à Sotchi mais depuis, son équipe est en grande difficulté et n’a plus visé la Q3 ou le top 10.

"Je pense que tout le monde au sein de l’équipe est un peu frustré en ce moment" explique Russell. "Je pense que nous avons besoin de de comprendre ce qui a changé. Nous avons quelques indications."

"Nous avons eu des dimanches difficiles, mais nous avons eu d’excellents samedis pour compenser en quelque sorte, et il est plus facile de s’accrocher à une position que d’attaquer pour une position, étant donné le rythme de notre voiture."

"Mais pour une raison quelconque, le rythme n’est plus là le samedi non plus, donc nous devons tirer le meilleur parti lors des deux dernières courses de la saison, et nous assurer que nous scellons cette huitième place, parce que c’est la chose principale pour nous en ce moment."

Un fonctionnement des pneus difficile à comprendre

Le circuit de Losail a provoqué une crevaison pour chacun des deux pilotes Williams, mais Russell révèle que seul le pneu avant gauche était usé. Avec peu de gros freinages et une motricité limitée, il révèle que les pneus arrière étaient en parfait état.

"Sur ce circuit, c’était vraiment impressionnant de voir à quel point on pouvait attaquer. La piste était relativement lisse, ce qui a permis aux pilotes de vraiment pousser à fond. De toute mon expérience en F1, c’est probablement la course où le rythme était le plus élevé, en termes de puissance."

"C’était vraiment agréable, mais évidemment ça n’a pas fonctionné pour nous. C’est assez surprenant. Vous auriez possiblement pu rentrer au Royaume-Uni avec les pneus arrière. L’usure était juste à l’avant gauche."

Le futur pilote Mercedes F1 explique que Williams peine aujourd’hui à comprendre comment faire fonctionner les gommes sur sa FW43B. Il a constaté peu de choses logiques à ce sujet au Qatar.

"Si vous regardez tout au long des essais, nous nous améliorions à chaque tour. Même en EL3, en milieu de journée, le soleil était là et nous avons amélioré notre troisième tour, ce qui est inédit, surtout dans les courses au Moyen-Orient."

"En Q1 nous avons fait une séquence de tours, rapide, lent et rapide, et j’ai amélioré mes temps au deuxième tour. En Q2, nous avons tout mis sur la table pour ce seul tour chronométré et nous n’avons pas réussi à faire fonctionner les pneus dans les deux premiers virages, ce qui nous a mis en difficulté pour le reste du tour."

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less