Dernière ligne pour Williams F1, qui n’aime décidément pas Barcelone

Sargeant n’avait finalement pas la même F1 qu’Albon

Par Alexandre Combralier

22 juin 2024 - 19:05
Dernière ligne pour Williams F1, qui (…)

Le circuit de Barcelone n’a traditionnellement pas réussi à Williams F1 ces dernières années… et malheureusement, 2024 ne fera pas exception.

Les Williams F1 partiront tout simplement en dernière ligne demain, avec Alexander Albon devant Logan Sargeant.

Le Thaïlandais avait-il le sentiment que devancer les RB F1 était possible avec un tour parfait ce samedi ?

« Nous savions que les EL3 ne seraient pas représentatifs, même si nous terminons les qualifications un peu déçus. »

« Les longs virages de ce circuit ne nous convenaient pas ces dernières années, mais la voiture se sentait bien aujourd’hui et nous avons fait un grand pas en avant par rapport à l’année dernière. Il y a peut-être eu un ou deux virages où j’aurais pu tirer davantage de la voiture, mais je me suis senti bien dans l’ensemble, et je pense que cela montre à quel point le milieu de grille est fort à ce stade de la saison. »

« C’est très serré, alors nous verrons quelles opportunités se présenteront à nous demain. »

Du côté de Logan Sargeant, ça pique avec une dernière place et surtout 4 dixièmes entre lui et son coéquipier au chrono. L’Américain, qui devait enfin avoir la même F1 qu’Alexander Albon ce week-end, évoque pourtant une différence imprévue de performance entre les pièces apportées sur la voiture d’Alexander Albon et la sienne.

Est-ce un problème de production, de finition du fond plat ? Williams F1 ne le dit pas.

« Malheureusement, les voitures n’avaient pas les mêmes spécifications au final » regrette Logan Sargeant.

« Les planchers que nous avons apportés ne sont pas assez performants, ce qui est dommage. Nous avons travaillé dur tout le week-end en essayant de changer des choses pour que les planchers fonctionnent comme ils le devraient. »

« C’était un peu mieux en qualifications qu’en EL3. Nous devons comprendre le problème et le résoudre pour l’avenir. Ce n’est pas génial pour moi ou pour l’équipe et aucun d’entre nous ne veut être dans cette position. Nous continuerons à nous battre quelle que soit la situation. »

À noter que Logan Sargeant a écopé de trois places de pénalité sur la grille, pour avoir gêné Lance Stroll en Q1. Sans conséquence sur sa position de départ. L’équipe n’a pas prévenu Sargeant, mais ce n’était pas une excuse valable pour la FIA.

La météo va-t-elle aider Williams F1 en course ?

Sven Smeets, le directeur sportif, retire tout de même du positif de ces qualifications en Espagne : Williams F1 a nettement progressé en 12 mois.

« Nous savions que le milieu de grille serait très serré et que nous devions être au top dès le début. »

« Malheureusement, la performance d’aujourd’hui n’a pas été suffisante pour nous permettre d’atteindre la Q2. Le point positif d’aujourd’hui est que les pilotes apprécient davantage l’équilibre de la FW46 que celui de la voiture de l’année dernière, ce qui confirme que nous avons fait des progrès par rapport à la FW45. »

« Demain, il risque de pleuvoir avant et vers la fin de la course. Il fera beaucoup plus frais, ce qui pourrait créer quelques opportunités. »

Williams F1

Recherche

Info Formule 1

Photos

Vidéos