Formule 1

Williams est plus en retard que ce qui était attendu

Une entame catastrophique pour l’équipe

Recherche

Par Emmanuel Touzot

16 mars 2019 - 09:14
Williams est plus en retard que ce (...)

Claire Williams a reconnu que la situation de son équipe était bien pire que prévu, notamment au niveau des chronos signés sur le circuit de Melbourne. En effet, en essais libres 3, la meilleure des Williams était à 1,3 seconde de la voiture qui la précédait, et cet écart s’est, depuis, confirmé en qualifications.

Le retard pris cet hiver par l’équipe a eu des conséquences catastrophiques, même si le manque de roulage à Barcelone n’apparaît pas comme la pire d’entre elles. La construction des voitures ayant été retardée, les pièces de rechange sont manquantes et les pilotes ont eu comme consigne de rouler prudemment.

"Ce n’est pas le départ que nous espérions, mais probablement celui auquel on s’attendait" lance-t-elle. "Nous savions que ce serait difficile. Nous savions que ça le serait dès le départ. Nous ne pensions pas être aussi loin du rythme que nous le sommes, et ce sera difficile pour nous de tenter de revenir."

Mais son objectif est d’offrir à George Russell et Robert Kubica une chance de pouvoir se mêler au peloton : "C’est ce que nous faisons chez Williams, nous nous battons et nous n’abandonnons pas tant que nous n’avons pas fait de changement qui permettent d’être performants. Nous avons besoin de le faire car nous avons deux grands pilotes avec George et Robert."

L’équipe semble faire partie d’une division à part, tant elle est reléguée en fond de peloton. En Q1, l’écart entre Lewis Hamilton et Carlos Sainz, respectivement 1er et 18e, était moins grand que celui entre Sainz et Russell, 19e. Même si ces chiffres sont à tempérer avec l’amélioration de la piste, cela montre le chemin à parcourir pour Williams.

Williams F1

expand_less