Formule 1

Williams a réparé ses châssis et veut progresser en Espagne

L’équipe ne lâche rien malgré les difficultés

Recherche

Par Emmanuel Touzot

9 mai 2019 - 16:31
Williams a réparé ses châssis et veut (...)

Le week-end de Bakou a coûté cher à l’équipe Williams, puisque George Russell a percuté une plaque d’égout détachée sur la piste azérie, en essais libres, tandis que Robert Kubica a écrasé sa monoplace dans les Tecpro du circuit le samedi. Tout a été remis en ordre et une partie des frais lui sera logiquement remboursée.

"Les deux châssis ont été réparés après les deux incidents du week-end de Bakou, et tous les deux sont ici, tout comme le châssis de rechange" rassure Claire Williams. "Les gars ont fait un travail phénoménal à l’usine pour les repasser dans notre système et les réparer."

Elle confirme également que les discussions ont été assez simples pour faire accepter au circuit de payer les dégâts causés par la plaque d’égout sur la voiture de Russell : "Je suis satisfaite. J’ai rencontré les promoteurs quand nous étions à Bakou pour avoir cette conversation, et je leur ai expliqué qu’il fallait que ça aille vite."

"Ils ont été très arrangeants, et ils semblent s’activer rapidement. Cela passera par l’assurance du circuit. Je ne sais pas combien de temps ça prendra, mais ils comprennent qu’il vaudra mieux que ce soit fait rapidement plutôt que lentement. Nous sommes encore en train de définir le coût total de cela, et nous remplirons les documents nécessaires."

Elle ne se voile cependant plus la face au sujet des performances de l’équipe en ce début de saison : "Il est clair que nous savons où nous sommes et qu’il est incroyablement difficile de combler l’écart, même jusqu’à la neuvième place. Mais nous venons à chaque course, nous avons des pièces d’essais pour chaque GP, afin d’analyser et déterminer ce qu’ils peuvent nous apporter."

"Au cours de l’année, nous apporterons des évolutions supplémentaires, car c’est une saison aussi importante pour nous que pour les autres. Il y a tout un tas de pièces que nous avons apportées ici, que nous avons en préparation et que nous allons présenter lors des séances d’essais vendredi."

Des pièces dont Claire Williams espère qu’elles seront efficaces : "Nous devons ensuite faire le travail pour comprendre les performances que cela nous apportera, puis les remettre dans le système pour les fabriquer et les installer définitivement sur la voiture."

L’espoir d’un avenir plus radieux qui permet, selon elle, de continuer à faire fonctionner l’équipe : "C’est bien, c’est un travail difficile de s’assurer que le moral est bon et que tout le monde est au meilleur de ses capacités. C’est quelque chose sur lequel nous avons toujours travaillé dur pendant un certain nombre d’années. Nous avons un programme en place pour nous assurer de maintenir le moral au beau fixe."

Elle répète une nouvelle fois que l’ambiance n’est pas mauvaise dans l’équipe : "L’an dernier, dans l’équipe de course, nous n’avons perdu qu’une seule personne et ce n’était pas une question de performance ou de volonté de quitter le navire. C’est dire l’esprit que nous avons dans l’équipe actuellement."

"Le fait même que les gens se surpassent pour s’assurer que les trois châssis soient prêts pour ce week-end en est une preuve. Tout le monde connaît le cheminement dans lequel nous sommes et veut participer à cela. Pour moi, l’esprit est un esprit Williams typique, tout le monde aime le défi."

Williams F1

expand_less