Formule 1

Williams a demandé à ses pilotes d’être exemplaires lors des courses virtuelles

Eviter un incident similaire à celui de la NASCAR

Recherche

Par Emmanuel Touzot

23 avril 2020 - 15:10
Williams a demandé à ses pilotes (...)

Les diffusions de courses virtuelles sont le bon moyen pour les pilotes de garder un pied dans la compétition en cette période de confinement, mais ils ne doivent pas oublier qu’ils défendent les couleurs d’une équipe et de partenaires.

C’est ce qui est arrivé au pilote de NASCAR, Kyle Larson, qui a utilisé un mot injurieux et raciste lors d’une diffusion Twitch sur le jeu iRacing et en a payé les conséquences.

Des conséquences qui sont énormes puisque le pilote a perdu son volant avec Ganassi Racing, le soutien de Chevrolet, a été suspendu par la NASCAR et a vu ses comptes Twitch et iRacing suspendus également.

Nicholas Latifi, qui s’est mis récemment aux courses en ligne, révèle avoir reçu un avertissement de la part de son employeur, Williams, par rapport à son comportement durant les diffusions en direct.

"Après l’incident Kyle Larson, l’équipe nous a envoyé un message pour nous rappeler comment nous comporter pendant les diffusions. Personnellement, je sais ce qui est acceptable ou non" rassure Latifi.

"Je suis associé à une équipe, à des partenaires et ils ont tous une image à maintenir. Je sais que je dois faire attention, mais ça ne m’empêche pas d’être moi-même et de m’amuser."

Il est heureux de s’être lancé dans les courses virtuelles, comme l’a aussi fait Charles Leclerc, et a déjà gagné plus de 20 000 abonnés sur Twitch : "Je n’aurais jamais pensé faire ça, mais on me l’a suggéré après le premier Grand Prix virtuel, a mentionné Latifi."

"J’ai regardé quelques vidéos pour comprendre comment créer une chaîne, installer les caméras, etc. C’est une belle façon de se rapprocher des amateurs en interagissant avec eux par ce biais. Ça leur permet de nous voir dans un autre contexte que celui de notre travail pendant les week-ends de course."

Ce divertissement est devenu un entraînement, puis le moyen de collecter de l’argent pour aider des associations dans la lutte contre le Covid-19 : "C’est une bonne façon de garder mon cerveau alerte. Le pilotage n’est pas identique à la réalité, mais le processus mental est semblable."

"Je crois que c’est Charles (Leclerc) qui a ensuite proposé d’en profiter pour amasser des fonds pour une organisation caritative. Tout ça a été organisé rapidement, sans aide extérieure. Nous avons dû planifier beaucoup de choses, quelle organisation soutenir, comment rendre les courses interactives et ajouter les liens pour faire les dons, etc."

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less