Formule 1

Whitmarsh avait refusé de revenir plus tôt en F1 par fidélité pour McLaren

Il se confie sur sa nouvelle aventure avec Aston Martin

Recherche

Par Alexandre C.

30 octobre 2021 - 12:45
Whitmarsh avait refusé de revenir (...)

Nouveau PDG d’Aston Martin F1 en charge de la division « Performance Technologies », Martin Whitmarsh s’occupera plus précisément, moins de gestion quotidienne de l’équipe de F1, que des transferts de technologie entre la F1 et l’automobile en général.

Ainsi qu’il l’a confié, Whitmarsh ne revient pas en F1 avec un sentiment de revanche, en particulier après avoir été écarté de la direction de McLaren. Même si l’équipe de Woking sera une forte concurrente de celle de Silverstone l’an prochain, Whitmarsh arrive sans mauvaises intentions, ni rancune ou amertume, a-t-il assuré.

D’autant plus que le Britannique révèle qu’il avait, par le passé, reçu une offre pour aller dans une autre équipe qu’Aston Martin F1 (dont il a tenu secret le nom). Mais pour fidélité avec McLaren, il avait alors refusé.

« Je suis une personne étrange et loyale et je ne voulais juste pas courir contre McLaren. »

Alors pourquoi être revenu en F1 maintenant avec Aston Martin F1 ?

« Il ne faut jamais dire jamais. Je suis encore relativement jeune et en forme [il a 63 ans]. Cette année, je me suis libéré, donc je n’occupe pas de poste de direction. Il y a donc un peu d’envie pour pousser un ultime « hourra ».

« Mais je suis ouvert à tout si c’est stimulant et différent. Pour revenir... il faudrait que ce soit quelque chose d’extraordinaire. Mais peut-être que j’ai déjà connu ce qu’il y avait de mieux à vivre en F1. »

« J’ai été directeur d’équipe et président de la FOTA [l’association des équipes de Formule 1, aujourd’hui dissoute], alors il faudrait que ce soit quelque chose de très spécial. »

Whitmarsh est donc aussi revenu en F1 parce qu’il croyait formidablement dans le projet de Lawrence Stroll pour l’équipe.

« Vous ne pouvez pas le faire à temps partiel, c’est du 24 heures sur 24, avec de bonnes personnes dans l’équipe. Mais on ne peut pas toujours choisir les propriétaires, qui doivent être extraordinaires, et beaucoup d’entre eux ne le sont pas. Eh bien, ils sont extraordinairement riches. »

Whitmarsh est un grand habitué des paddocks. C’est notamment lui qui a fait venir Lewis Hamilton en F1... et il se rappelle d’une anecdote touchante à ce sujet. Où Fernando Alonso n’en sort pas grandi !

« Nous avons signé Fernando en premier avant de donner l’autre baquet à Lewis »

« Je me souviens que nous avons dit à Lewis : "Ton père est au courant, mais qu’en est-il de ta mère ?" Elle travaillait dans une usine. Alors j’ai appelé l’usine, demandé un superviseur, puis j’ai demandé Brenda et je l’ai fait raccrocher. J’ai passé le téléphone à Lewis et il a dit ’maman, je suis un pilote de F1 maintenant’. C’était un beau moment. »

« Ensuite, quand nous l’avons dit à Fernando, il a dit "nous sommes censés nous battre pour le championnat". Comment pouvons-nous nous battre quand nous avons un rookie dans l’autre voiture ? Tu ne peux pas être sérieux. Nous avons besoin de quelqu’un pour me pousser. »

« Nous savons tous comment ça a tourné. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less