Formule 1

Un même pneu pour 10 F1 et 23 circuits différents : comment Pirelli relève ce défi

Isola raconte le développement des pneus 2022

Recherche

Par Alexandre C.

6 juin 2021 - 12:48
Un même pneu pour 10 F1 et 23 circuits

Mario Isola a une tâche très complexe pour Pirelli : il doit superviser pour 2022 la construction et le développement de nouveaux pneus 18 pouces, censés être plus résistants et avec moins de dégradation, pour permettre aux pilotes de plus attaquer. Difficulté supplémentaire : il s’agit aussi et surtout de concevoir un même pneu pour 10 voitures différentes (et 23 tracés différents), aux exigences ainsi bien dissemblables !

Comment procède alors Mario Isola pour mener ces tests conciliant diversité et unité ? La question des mulets fournis par les équipes est au centre du sujet… même s’il est difficile de modéliser déjà sur ces mulets les vraies performances du règlement aérodynamique de l’an prochain !

« Nous concevons des pneus pour l’année prochaine, en gardant à l’esprit tous ces chiffres et en demandant également aux équipes qui fournissent de nouvelles voitures de nous donner des voitures représentatives de celles de l’année prochaine. Même s’il s’agit de voitures mulets, le poids est le même que celui qui figure dans le règlement pour 2022 - la répartition du poids, le niveau d’appui - et nous concevons donc les pneus en tenant compte de ces caractéristiques. Évidemment, ils sont différents par rapport au passé, mais c’est notre travail. »

« Il est évident que nous devons concevoir cinq gommes pour courir sur 23 circuits différents. Nous devons donc recueillir davantage de données sur différents circuits avec différentes voitures pour être sûrs à cent pour cent que nous sommes sur la bonne voie. »

« Comment pouvons-nous produire des pneus avec ces caractéristiques ? Nous avons dû changer complètement notre approche. Nous avons dû revoir la conception des composés et nous parlons d’introduire une nouvelle famille de composés avec différents ingrédients et aussi en termes de construction, nous avons conçu une construction avec certaines caractéristiques qui vont dans le sens de la réduction de la dégradation et de la surchauffe. »

Et si Pirelli découvrait début 2022 que les 18 pouces étaient finalement ratés, si les mulets n’étaient pas représentatifs ? Que se passerait-il selon Isola ?

« Nous ne pouvons pas avoir un retour final avant les tests de pré-saison de l’année prochaine, c’est certain, et de toute façon, quand nous commencerons la saison l’année prochaine, il n’y a aucun plan pour - une fois que les pneus sont gelés et c’est ce que le règlement stipule - nous ne pouvons pas changer le pneu à moins qu’il y ait une raison spécifique dont nous devons convenir avec les équipes et avec la FIA, donc il n’y a aucun plan pour revoir les composés pendant la saison. »

« Évidemment, toutes les données recueillies l’année prochaine avec les vraies voitures nous seront utiles pour améliorer le produit pour 2023, mais il n’est pas prévu de le faire pendant la saison. »

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less