Formule 1

Webber fustige un Grosjean ’bordeline’ qui ne comprend pas ce qu’est la course…

Après les manœuvres du pilote Haas à Silverstone

Recherche

Par Alexandre C.

4 août 2020 - 08:04
Webber fustige un Grosjean ’bordeline’

Mark Webber, aujourd’hui consultant pour Channel 4, a très peu apprécié le comportement en piste de Romain Grosjean, lors du dernier Grand Prix à Silverstone, et l’a fait vertement savoir.

Le pilote Haas a été sanctionné d’un drapeau noir et blanc, pour avoir changé de trajectoire au freinage, alors qu’il luttait pour ne pas être doublé par Carlos Sainz ou Daniel Ricciardo. L’Australien a d’ailleurs qualifié, à la radio, à chaud, de « très dangereux » le comportement du Français.

Après la course, Romain Grosjean s’est défendu en assurant que Max Verstappen faisait la même chose depuis des années et qu’aucune règle ne l’interdisait. Une attitude que Webber a donc fustigée.

« Je ne pense pas qu’il comprenne les règles de bonne conduite. »

« Il bouge très tard dans sa défense. Il dit qu’il laisse la largeur d’une voiture à l’intérieur, ce qui est techniquement le cas, mais bouger au milieu de la piste à grande vitesse... il doit montrer son intention plus tôt. »

« Je pense que Grosjean a une grossière incompréhension de ce qu’est la course en Grand Prix actuelle, en termes de combat roue contre roue. »

« Il a mentionné comment Max Verstappen était dans le passé, mais c’est le passé, nous sommes passés à autre chose. Il est le directeur du GPDA. Il devrait connaître les règles. Pour moi, Grosjean est borderline, proche de la dernière limite acceptable en F1. »

Après la course, Daniel Ricciardo et Romain Grosjean se sont expliqués. Qu’en est-il ressorti ? Daniel Ricciardo a indiqué avoir fait preuve de pédagogie... mais la situation est étrange face au directeur du GPDA.

« Je ne voulais pas aller lui faire la leçon parce que, comme je l’ai dit, il devrait savoir maintenant ce qu’il fait. Mais, j’ai dit, écoute, ce n’est pas seulement moi qui suis en danger, évidemment avec un mouvement et une réaction tardifs, et puis peut-être que je casse mon aileron avant, peut-être que toi aussi tu peux avoir une crevaison. Donc c’est vraiment pour nous deux dans ce scénario. »

« J’ai juste dit si tu le fais plus tôt, alors, je pourrai alors peut-être aller sur l’extérieur et tu auras probablement une meilleure chance de te défendre aussi. Mais je pense que c’est tout ce qu’il savait. Je pense que lorsqu’il a vu la vidéo, il a réalisé qu’il a bougé un peu tard, mais je n’ai pas ressenti le besoin de faire des allers et retours pour le voir. »

« Je pense qu’en 2016, Max l’a fait plusieurs fois au freinage et nous nous en sommes occupés. J’ai eu l’impression que nous étions passés à autre chose. Et je pense que le comportement a été plutôt bon de mémoire, pour la plupart, ces dernières année. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less