Formule 1

Mercedes F1 a tenté une approche ‘radicale et un peu folle’ sur les réglages en Styrie

Shovlin revient sur ce choix ‘farfelu’

Recherche

Par Alexandre C.

28 juin 2021 - 12:09
Mercedes F1 a tenté une approche (...)

Pourquoi donc Mercedes avait, de l’aveu même de Lewis Hamilton, un retard de 0,25 seconde par tour sur Red Bull en rythme de course, alors même que le rythme en longs relais était censé être plus positif pour Mercedes au Red Bull Ring ?

Andrew Shovlin, ingénieur de course en chef chez Mercedes, a livré une piste de travail : comme à Monaco par exemple, Mercedes se serait fourvoyée dans les réglages, en essayant des petites astuces pour contourner les difficultés historiques de l’équipe sur le tracé.

« Nous avons déjà eu des difficultés ici, mais elles étaient souvent dues à un refroidissement insuffisant ou, l’année dernière, à un problème électrique qui se dégradait avec les vibrations du moteur. »

« C’est un circuit difficile et assez particulier et Red Bull est normalement fort ici. Mais nous avons aussi exploré une direction un peu folle avec les réglages, avec une approche radicale, qui je pense était peut-être plus adapté sur un tour de qualifications. La question qui reste est de savoir si nous avons nui à notre dégradation de pneus et nous devons examiner cela dans les prochains jours ou deux. »

En quoi consiste ce changement selon Shovlin ? Et comment Mercedes est-elle arrivée à le trouver ? Le travail en simulateur de Lewis Hamilton aurait donné quelques idées à Mercedes...

« Essentiellement, la fenêtre dans laquelle nous travaillons était beaucoup, beaucoup plus large. Nous allions en quelque sorte plus loin que nous n’étions jamais allés et nous comprenions vraiment les effets de cela. »

« Lewis, avant de venir ici, a beaucoup travaillé dans le simulateur et ça semblait être une direction intéressante. Une partie importante de cette année pour nous est de bien s’adapter à chaque piste et nous devons être un peu courageux et originaux avec la direction des réglages pour y arriver. »

Désormais il faut que Shovlin et Mercedes analysent les raisons de cet échec, pour en tirer les leçons pour le prochain Grand Prix sur le même tracé du Red Bull Ring.

« Le grand domaine d’attention est de comprendre ce changement de configuration de réglages que nous avons pris et si oui ou non cela a rendu la vie plus difficile pour les pneus arrière en longs relais. »

« Une partie de cela, nous pouvons simplement le faire par les données. Nous allons voir si oui ou non il y a du travail qui va se poursuivre le vendredi du week-end de course. »

« Fondamentalement, la voiture est très similaire, mais il y a des défis supplémentaires à relever pour extraire l’adhérence de ce composé C5, la gomme la plus tendre sur un seul tour. Cela pourrait être assez difficile s’il fait très chaud ici. »

« Nous étions en retard de quelques dixièmes en course et il y a un peu de dégradation. Mais la solution à ces deux problèmes pourrait être la même chose. »

« Nous allons juste essayer de refroidir un peu plus les arrières et de mieux gérer les gommes et vous verrez que ces deux choses vont nous aider. Nous allons donc nous concentrer sur ces domaines et il s’agira juste de voir si nous pouvons revenir un peu plus forts dans quelques jours. »

« Donc, qu’il faille faire un arrêt sur des composés plus durs ou deux arrêts sur des composés plus tendres pour ce week-end, la solution sera la même - nous devons rendre la voiture un peu plus rapide et un peu plus facile sur les pneus arrière. »

L’approche radicale de Mercedes montre aussi que l’équipe allemande est bien tentée de prendre des risques, tant l’avance de Red Bull en performance pure se confirme.

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less