Formule 1

Virages ‘extrêmes’, pressions intenses : Pirelli ne prend aucun risque pour Suzuka

La gamme la plus dure possible au programme

Recherche

Par A. Combralier

8 octobre 2019 - 16:31
Virages ‘extrêmes', pressions intenses (...)

Pour faire face aux nombreux virages à haute vitesse de Suzuka, virages décrits comme parfois « extrêmes » par Pirelli, il ne fallait pas lésiner : c’est la sélection la plus dure possible (C1, C2, C3) qui sera donc amenée au Japon ce week-end.

Il s’agit d’une sélection un cran plus dure que celle de l’an dernier (médiums, tendres et supertendres 2018). L’objectif, comme en Russie, est de permettre aux pilotes d’attaquer davantage, tout en faisant fonctionner une stratégie à un seul arrêt.

Dans le détail, ce sont les pressions latérales qui posent le plus problème à Suzuka, plus que les pressions longitudinales. Ce défi est notamment lié à des virages longs et exigeants, tel le fameux virage Spoon.

Dans l’ensemble, tous les virages s’enchaînent si bien que manquer l’un, c’est manquer l’autre ; à l’inverse, les exigences sur le plan du freinage sont « relativement faibles » selon Pirelli.

La stratégie à un arrêt avait souri l’an dernier aux trois premiers du classement, Lewis Hamilton, Valtteri Bottas et Max Verstappen. Ce devrait être encore la norme ce dimanche… à moins que la météo, encore très incertaine et même menacée par un typhon, ne perturbe franchement les stratégies. S’il pleut samedi, toute la gomme déposée le vendredi sera effacée, ce qui démultipliera l’évolution de la piste, comme d’ailleurs l’an dernier.

« Le Japon, c’est toujours l’une des courses les plus excitantes et imprévisibles de l’année, car Suzuka est une piste old-school, qui demande du courage et de la détermination » se réjouit déjà Mario Isola pour Pirelli.

« En raison des exigences considérables sur les pneus posées par les virages, nous avons choisi la sélection la plus dure possible de notre gramme, ce qui devrait aider les pilotes à pousser au maximum, même avec une stratégie à un seul arrêt. C’est ce que les équipes visent presque toujours ici. La plupart des pilotes avaient choisi une telle stratégie ici l’an dernier. »

« En 2017, nous avions vu aussi un nouveau record du tour en qualifications. Et avec les progrès des F1 actuelles en virage, ce sera intéressant de voir si ce record pourra être battu. »

« Suzuka est aussi réputé pour sa météo variable, donc ce ne serait pas surprenant de voir les pneus pluie apparaitre sur ce circuit exigeant. »

Pirelli

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less