Villeneuve : Les ’gaffes’ de Ferrari ont mis plus de pression sur Leclerc

De quoi expliquer son erreur de Suzuka ?

Recherche

Par Paul Gombeaud

16 octobre 2022 - 15:30
Villeneuve : Les 'gaffes' (...)

En partant à la faute dans le tout dernier virage à Suzuka, Charles Leclerc a-t-il craqué sous la pression due aux nombreuses erreurs commises par la Scuderia Ferrari cette saison ? C’est la question que se pose Jacques Villeneuve.

Le Monégasque remportait deux des trois premiers Grands Prix de la saison et s’affichait alors comme un candidat au titre. Mais rapidement, Ferrari commettait plusieurs erreurs de stratégie et connaissait des problèmes de fiabilité, ce qui lui faisait perdre plusieurs courses et l’empêchait de tenir le rythme infernal de Red Bull et de Max Verstappen.

Leclerc a lui même été coupable de fautes de pilotage cette année : à Imola où il perdait le podium, en France il sortait de la piste alors qu’il était en tête, et bien sûr le weekend dernier à Suzuka, où il coupait la dernière chicane et recevait cinq secondes de pénalité.

Mais ces erreurs du Monégasque sont peut-être dues aux "gaffes" de la Scuderia comme l’avance Villeneuve.

"Max Verstappen a évidemment mérité de remporter le championnat," a déclaré le champion du monde 1997.

"Les trois premières courses exceptées, Red Bull a pratiquement été l’équipe parfaite. Ferrari s’est effondrée de son côté, a commis des erreurs bien trop souvent, et cela a rajouté de la pression supplémentaire sur Charles."

"Il a lui aussi commencé à faire des erreurs et la question sera toujours la même : cela serait-il arrivé sans les gaffes de l’équipe ?"

"Son erreur alors qu’il menait au Paul Ricard a été cruciale pour le championnat. Et au Japon, ça s’est encore produit dans le tout dernier virage."

"Bien sûr, Verstappen aurait remporté le titre de toute façon, mais Red Bull a obtenu la fin parfaite de cette façon. Ils ont gagné au pays de Honda alors que leurs liens semblent se resserrer à nouveau."

"Red Bull a été redoutable et a beaucoup progressé. Ca avait peut-être l’air facile mais ne vous y méprenez pas : je pense que la plus grande différence réside dans le fait que la RB18 endommage beaucoup moins les pneus que la Ferrari."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos