Live - Le debriefing du GP de Hongrie, l'actu de la F1

>

Vibreurs et bosses : Red Bull a encore eu des problèmes de corrélation au Canada

Mais les choses progressent tout de même selon Marko et Horner

Par Franck Drui

13 juin 2024 - 11:07
Vibreurs et bosses : Red Bull a (…)

Red Bull Racing commence à faire des progrès sur les réglages de sa RB20 pour passer un peu mieux les bosses et les vibreurs.

Mais il y a toujours de gros soucis de corrélation et ce fut encore le cas avec Montréal comme le confirme le Dr Helmut Marko, le consultant pour le sport automobile.

"Pour le Canada, les données du simulateur ne correspondaient pas à la réalité, comme cela fut déjà le cas pour Monaco ou Singapour l’année dernière. Nous savons que notre F1 n’est pas la meilleure sur les vibreurs."

"Au Canada, nous sommes arrivés avec un réglage de base plus souple pour les suspensions, mais cela n’a pas suffi. Encore une fois, les RB F1 ont été plus fortes que nous dans ce domaine et nous examinons actuellement de plus près où Red Bull Racing a pu se tromper."

"Nous sommes sur la bonne voie pour progresser sur la suspension avant."

Christian Horner, directeur de l’équipe a ajouté que l’équipe montrait déjà des signes encourageants de progrès dans le dernier secteur de Montréal, qui comprend la dernière chicane qui comporte des vibreurs élevés.

"Tout cela doit fonctionner en tandem, donc vous poussez la plateforme aérodynamique de la voiture, mais vous voulez que la voiture passe les vibreurs. Ce qui est encourageant, c’est que notre troisième secteur était compétitif, même avec la rigidité de la voiture qui claque le pilote dans sa F1 dans la dernière chicane."

"Si vous regardez tout au long de la course, nous étions très compétitifs aussi. Donc, malgré l’inconfort clair pour les pilotes, nous avons quand même pu être assez rapides."

"Comme l’a dit Max Verstappen, il y a une véritable performance à débloquer de ce côté, et cela libérera du temps au tour."

Verstappen a été entendu à la radio de l’équipe lors du Grand Prix du Canada se plaindre de sa suspension "qui semblait bloquée".

"Je pense que ce à quoi il faisait référence, c’est que la voiture est assez rigide et que, à mesure que le circuit s’assèche, la voiture va un peu plus vite et ils commencent à utiliser des vibreurs," poursuit Horner.

"Mais nous comprenons nos problèmes et nous avons fait une belle remontée depuis Monaco il y a quelques semaines. Gagner une course comme celle-là a été très gratifiant et important."

Red Bull

Recherche

Info Formule 1

Photos

Vidéos