Vettel se sent ’privilégié’ d’avoir pu faire carrière en Formule 1

Il ne regrette pas de partir malgré sa forme actuelle

Recherche

Par Paul Gombeaud

28 octobre 2022 - 11:06
Vettel se sent 'privilégié' (...)

Il reste encore trois Grands Prix à disputer pour Sebastian Vettel avant de quitter la Formule 1, lui qui est en grande forme ces derniers temps et qui brille avec Aston Martin F1.

Et si le quadruple champion du monde ne joue plus les premiers rôles depuis quelques années, il était à une époque l’homme à battre lorsqu’il dominait la discipline avec Red Bull, comme c’est le cas de Max Verstappen actuellement.

Si Vettel a décidé de quitter la discipline à 35 ans, c’est parce qu’il a le désir de vivre d’autres expériences dans sa vie. Voit-il le Néerlandais opter pour un choix similaire lorsqu’il sera lui aussi un peu plus âgé ?

"Tout d’abord, je pense que chacun est différent. Nous vivons tous notre vie et cela fait partie de notre évolution. Passer la trentaine change certaines choses, c’est certain. Je suis père de trois enfants, ce qui n’est pas le cas de nombreux pilotes sur la grille. Cela change vos perspectives dans la vie. Ce que vous décidez de faire a donc un impact sur la personne que vous êtes."

"Je pense toujours être la même personne qu’il y a dix ou quinze ans, mais il est certain que j’ai changé dans la mesure où j’ai appris beaucoup de choses, rencontré beaucoup de gens, et vous commencez alors à voir les choses différemment. Je n’ai aucun regret avec le recul. Je suis heureux de l’opportunité qui m’a été offerte de courir en Formule 1 au plus haut niveau, de voyager à travers le monde, de visiter de nombreux lieux, j’ai réalisé que c’était un privilège et pas une garantie."

"Et peut-être que j’ai du talent pour ça. Mais si j’étais né ailleurs, peut-être que je ne l’aurais jamais su. Tout le monde est libre de faire ce qu’il veut et notamment à un jeune âge, lorsque vous êtes davantage concentré sur vous-même et vos ambitions. Mais je pense que la vie vous apprend son lot de leçons et j’ai hâte d’avoir davantage de temps pour apprendre dans le futur. Mais je le répète, chacun est différent."

En 2013, Vettel remportait 13 courses dans la saison et égalait ainsi le record de Michael Schumacher établi en 2004. Verstappen a lui-même atteint cette marque cette année et pourrait donc devenir le premier pilote à signer au moins 14 succès en un seul exercice, ce dont Vettel ne doute pas.

"C’était il y a longtemps et la saison était déjà terminée lorsque je remportais ma 13e victoire. Max est bien sûr dans une position différente puisque l’année n’est pas encore achevée. Je suis certain qu’il est impatient de courir et de faire de son mieux. Il a une très bonne équipe, une très bonne voiture et donc une vraie possibilité de s’imposer lors des trois prochaines courses."

Brillant à Suzuka, impérial à Austin... Vettel impressionne mais il le répète : il n’a aucun regret de se retirer de la F1 en fin d’année.

"Non, j’ai longuement réfléchi à cette décision. J’ai bien sûr profité des deux dernières courses, peut-être plus que je ne le faisais en milieu de saison, mais ça ne change rien. J’ai connu de grandes courses que j’ai vraiment appréciées, et d’autres où j’aurais aimé que le drapeau à damiers soit agité après seulement cinq tours. Vous devez donc toujours avoir de la motivation et vous accrocher, même si j’aurais préféré ne pas connaitre autant de hauts et de bas."

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos