Formule 1

Vettel, optimiste pour ce week-end, pense que Ferrari a trouvé la bonne direction

Le début de la contre-attaque enfin attendue ?

Recherche

Par Olivier Ferret

11 juillet 2019 - 18:56
Vettel, optimiste pour ce week-end, (...)

Sebatian Vettel sera-t-il capable de lutter avec Mercedes pour la victoire à Silverstone ? La Ferrari est revenue en forme en Autriche mais la W10 reste encore la monoplace la plus performante.

L’an dernier, le pilote Ferrari avait pu s’imposer sur les terres de Lewis Hamilton, cette année, c’est moins sûr selon lui.

"Oui, cette année nous avons des hauts et des bas, selon les circuits. Nous verrons demain comment la voiture se comporte ici mais je suis optimiste parce que les deux dernières semaines ont été meilleures pour nous, on peut continuer sur cette lancée. Nous avons appris des choses," explique l’Allemand en Grande-Bretagne ce soir.

Ferrari semble sur une meilleure voie pour son développement.

"Nous avons appris beaucoup de choses après avoir été pas mal confus lors du Grand Prix de France, sur nos évolutions. En Autriche, cela a été plus clair et je pense que nous savons maintenant ce qui ne va pas, ce qui doit être changé."

"Dans les prochaines semaines, nous saurons où nous en serons pour le championnat mais le titre reste possible si nous produisons les bonnes pièces. Il est logique de voir que certaines choses fonctionnent et d’autres non, quand vous devez tester des choses."

"Parfois on gagne plus que prévu, parfois on régresse. L’important c’est d’avoir la direction et de s’y tenir."

Ce qui est certain c’est que Mercedes sera plus forte ce week-end selon lui.

"Il ne fera pas très chaud ici, mais, comme tout le monde, cela montre que cette équipe peut avoir des forces et des faiblesses. Chez eux, c’est le refroidissement s’ils ne bluffent pas !"

"Nous avons encore de l’espoir de les battre ici et ailleurs, nous allons essayer de faire la différence. Je ne sais pas combien de fois nous avons réussi à les faire plier à la régulière mais c’est l’objectif, même s’ils seront certainement plus forts ici qu’en Autriche."

Ferrari

expand_less