Formule 1

Vettel ne pensait pas à la retraite, mais pourrait y être forcé selon Hakkinen

Comme les écuries de pointe lui semblent fermées…

Recherche

Par A. Combralier

16 mai 2020 - 15:47
Vettel ne pensait pas à la retraite, (...)

Le marché des transferts s’est donc emballé récemment, avec le jeu de chaises musicales provoqué par le départ de Sebastian Vettel chez Ferrari.

Qu’a-t-il pu bien se passer entre Sebastian Vettel et Maranello pour que cette séparation soit annoncée plus vite qu’on ne l’aurait pensé ? Est-ce une affaire de gros sous ? De confiance ? De motivation de l’Allemand ?

Selon certaines sources, Ferrari n’aurait même pas proposé de contrat à Vettel, Mattia Binotto étant déjà décidé à se séparer de lui lorsqu’il a contacté Carlos Sainz pendant l’hiver. Information ou spéculation à prendre avec des pincettes !

Mika Hakkinen, qui a bien connu des problèmes de motivation en 2000-2001, et qui avait lui aussi pris sa retraite en quittant un top-team, McLaren, se demande ce qui s’est passé en Émilie-Romagne…

« Deux choses sont claires. La première est que les négociations se sont terminées sans qu’une solution ne soit trouvée et qu’ils ont décidé de se séparer. La tenue de négociations signifie que, tant pour l’équipe que pour le pilote, l’intention initiale était d’essayer de parvenir à un accord. En public, Sebastian avait été très ouvert sur ses espoirs de conclure un nouvel accord, il ne s’agit donc pas d’une décision de se prendre sa retraite ; ils n’ont tout simplement pas pu se mettre d’accord sur un contrat. »

Un autre élément a pesé lourd selon Mika Hakkinen : le fait que Charles Leclerc ait prolongé, en fin d’année dernière, jusqu’en 2024…

« Cela signifie que les négociations de Sebastian avec Ferrari n’allaient jamais être faciles car l’équipe s’était déjà engagée à long terme avec Charles, et les performances de Sebastian n’avaient pas été aussi bonnes. »

Que va faire alors Sebastian Vettel ? Le seul baquet de libre est un baquet Renault, et il n’est pas certain qu’un quadruple champion du monde soit intéressé par rouler en milieu de grille…

« Sebastian a une grande décision à prendre concernant son avenir. Il n’envisageait pas de prendre sa retraite, mais il devra maintenant examiner les autres options qui s’offrent à lui en 2021 et 2022, ainsi que son sentiment sur la possibilité de rester un pilote de Formule 1 - surtout s’il n’est pas en mesure de conduire pour une équipe gagnante. Bien qu’il n’ait que 33 ans cette année, il a fait ses débuts en Formule 1 à un très jeune âge, 19 ans, et je suis sûr que lorsqu’on commence si jeune, il devient également plus difficile de maintenir les niveaux d’énergie élevés dont on a besoin pour rester au sommet de ce sport. »

« Personnellement, j’aimerais le voir continuer car il reste un pilote rapide et un grand ambassadeur de la Formule 1, mais lui seul peut prendre la décision finale. Il saura au fond de lui quelle est la bonne décision. »

La situation de Sebastian Vettel rappelle à Mika Hakkinen ce qu’il avait lui-même vécu à la fin de sa période avec McLaren…

« Après 10 ans de F1, j’en étais arrivé à un point en 2000 où j’ai eu quelques incidents, puis au début de 2001, j’ai eu un gros accident à Melbourne lorsque la voiture a subi une défaillance technique. Ma voiture a heurté la barrière très fort et on m’a emmené au centre médical. J’ai commencé à me demander ce qui se passait ici. »

« La sécurité en Formule 1 était bonne, mais pas autant qu’aujourd’hui, donc des incidents comme celui-ci ont commencé à affecter ma confiance. C’est pourquoi j’ai décidé d’arrêter. J’en ai parlé à mon patron chez McLaren, Ron Dennis, à Monaco cette année-là, ce qui l’a choqué et n’a pas été facile pour moi non plus. Je lui ai expliqué que si je perdais un peu confiance, cela signifierait que je ne pourrais pas être aussi constant dans mes temps au tour et que je ne pourrais pas faire le meilleur travail possible pour l’équipe. »

« En tant que pilote compétitif habitué à gagner des courses et à disputer le championnat du monde, vous savez toujours quand votre niveau d’énergie commence à baisser et que votre engagement absolu commence à disparaître. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less