Formule 1

Vettel ‘n’a pas réfléchi’ avant de s’arrêter pour Norris, Masi ‘ne doit pas être fier’

Le pilote allemand signe le 5e temps

Recherche

Par Alexandre C.

28 août 2021 - 19:21
Vettel ‘n’a pas réfléchi’ avant de (...)

« Qu’est-ce que j’ai dit, bordel ? Qu’est-ce que j’ai dit ? Drapeau rouge ! C’est inutile. »

C’est en des termes très crus que Sebastian Vettel avait réagi au crash de Lando Norris à la reprise de la Q3 ce samedi à Spa, malgré les conditions de pluie battante. Et pour cause le pilote Aston Martin F1 avait demandé le drapeau rouge à la direction de course...

5e temps final, Sebastian Vettel avait donc des choses à dire à Michael Masi, le directeur de course de la FIA, et le pilote allemand (qui s’est arrêté en piste pour voir si Lando Norris allait bien) était ainsi en position de force avant de s’adresser aux instances dirigeantes...

« Je pense que Michael n’est pas fier de ce qui s’est passé. »

« C’est toujours facile de jouer au Capitaine ‘Avec le recul’ mais nous devons trouver un moyen d’écouter davantage les informations dont nous disposons. »

« A l’intérieur du garage, c’est très limité parce que c’est comme regarder par la fenêtre, mais ensuite, à 3 kilomètres de là, je n’ai aucune idée de ce qui se passe. »

La direction de course n’écoute-t-elle donc jamais les avis et ressentis des pilotes sur la piste selon Sebastian Vettel ?

« Ils écoutent, oui. Nous faisons remonter les informations en tant qu’équipe à la direction de course, mais il y a beaucoup de pilotes, beaucoup d’équipes, beaucoup de radio, donc vous ne pouvez pas écouter tout le monde à chaque fois. »

« Il est clair que nous n’aurions pas dû passer au drapeau vert. »

Désormais il faut que la F1 tire les leçons de l’incident Norris pour Sebastian Vettel...

« Il faut tirer les leçons de ce qui s’est passé, l’issue de l’accident aurait pu être différente, nous avons été chanceux. »

« Bien sûr, nous avons le contrôle, et vous pouvez toujours dire "si vous ne vous sentez pas en sécurité, rentrez". Mais c’est une situation bizarre car tout le monde est dans la même position. »

« Cette décision ne devrait pas être entièrement entre nos mains. Nous avons retardé la session au début quand il y avait moins d’eau, donc je ne comprends pas vraiment pourquoi nous n’avons pas commencé la session. Mais comme je l’ai dit, c’est toujours facile après, l’essentiel est que cela ne se reproduise pas. »

Sebastian Vettel a donc tenu à vérifier si Lando Norris allait bien en s’arrêtant en piste. Un beau geste salué déjà de manière très large sur les réseaux sociaux.

« Je ne savais pas s’il allait bien. Alors je n’ai pas réfléchi. »

« Je me suis arrêté parce que je voulais voir s’il me faisait un signe du pouce, pour voir s’il était conscient. C’est un énorme soulagement. »

Stroll en fond de peloton

Dans l’autre Aston Martin F1, Lance Stroll a signé un distant 15e chrono… Il partira même 20e après application des pénalités (si Lando Norris ne part pas des stands).

« C’est un résultat de qualification difficile à prendre. La voiture s’est bien comportée dans des conditions délicates tout au long de la journée, et la fin de la Q2 était cruciale car les conditions s’amélioraient constamment. Nous sommes passés à un nouveau jeu de pneus intermédiaires pour essayer de tirer profit de la situation, mais nous n’avons pas eu le temps de commencer un tour rapide, ce qui signifie que beaucoup de pilotes autour de moi ont pu facilement améliorer leurs temps. Nous allons examiner comment cela s’est passé et en tirer des leçons. Cela signifie que nous partirons en queue de peloton demain , mais je crois toujours que nous pouvons obtenir un résultat demain parce que c’est un circuit sur lequel vous pouvez dépasser, surtout si la météo continue à être changeante. »

Vidéo - La grille de départ du GP de Belgique 2021 :

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less