Formule 1

Vettel manque toujours de confiance dans la Ferrari SF90

Pas encore à l’aise

Recherche

Par Olivier Ferret

7 mai 2019 - 10:56
Vettel manque toujours de confiance (...)

Avant le Grand Prix d’Espagne à Barcelone, Sebastian Vettel a confirmé qu’il manquait toujours de confiance dans les réactions et le comportement de sa Ferrari SF90.

Le quadruple champion du monde et son équipier, Charles Leclerc, n’ont pas encore réussi à battre les Mercedes cette année, même si le Monégasque aurait pu y parvenir à Bahreïn sans un problème mécanique.

"Je l’ai dit plusieurs fois en ce début d’année, je ne suis pas encore à l’aise dans mon pilotage avec cette voiture. Elle est performante, elle a du potentiel, mais elle est encore trop pointue à certains moments. Au volant d’une Formule 1 il faut de la confiance et pour l’instant celle que j’ai dans la SF90 n’est pas totale," admet Vettel.

"Je peux sentir que je ne peux pas encore délivrer mon meilleur à son volant parce que le châssis ne réagit pas encore comme je le souhaite, comme je l’aime. Ses réactions ne sont pas encore assez naturelles."

Vettel se retrouve ainsi dans une situation similaire à celle de 2014, lorsqu’il a du mal au volant de sa Red Bull. Daniel Ricciardo avait d’ailleurs pris l’avantage sur lui et Vettel était parti chez Ferrari après cela.

"Ce n’est pas une situation exceptionnelle en F1, tout le monde est déjà passé par là, tous les pilotes ont déjà connu ce genre de mauvais feeling au volant d’une monoplace. J’ai peut-être été plus sensible à ses défauts lors des premières courses que lors des essais hivernaux à Barcelone."

Vettel retrouve-t-il de l’espoir avant ce Grand Prix d’Espagne, disputé sur le circuit où Ferrari a dominé les essais ?

"Oui le test était vraiment bon mais c’était il y a longtemps déjà. Nous devons aller de l’avant, faire progresser la voiture et travailler plus encore."

Ferrari

expand_less