Vettel : Les pilotes n’ont pas à crier ’shit’ 10 fois à la radio

"Vous devez exprimer vos sentiments et les assumer mais..."

Recherche

Par Olivier Ferret

29 décembre 2021 - 08:24
Vettel : Les pilotes n'ont pas (...)

Sebastian Vettel dit que ses émotions entravent parfois ses efforts pour donner de bons exemples de langage aux enfants avec les messages radio de son équipe.

En tant que père de trois enfants, le pilote Aston Martin F1 est pleinement conscient des responsabilités qu’il a étant donné que les messages radio les plus colorés ont tendance à être diffusés aux téléspectateurs - avec toutefois les bips obligatoires si la limite est dépassée.

Vettel dit qu’il n’y a rien de mal à essayer d’être un "saint" mais l’environnement à haute pression d’un cockpit de F1 rend difficile d’atteindre cet objectif.

"Quand j’ai commencé, personne ne se souciait de ce que je criais dans le casque parce que presque personne ne pouvait l’entendre. C’est différent aujourd’hui. J’ai souvent été critiqué pour mes émotions. C’est comparable aux premières réactions des footballeurs sur le terrain."

"Je pense que vous devez exprimer vos sentiments et les assumer. Mais vous n’êtes pas obligé de crier « shit » 10 fois. Vous n’avez pas besoin d’être un saint non plus. Mais vous devez au moins montrer que vous voulez en être un."

"Je veux aussi montrer un certain langage à mes enfants. Mais les émotions restent importantes, notamment dans le sport. Parfois vous êtes heureux, parfois en colère, parfois triste."

"Il n’y a aucune honte à montrer exactement cela. Mais ce qui est décisif, c’est la façon dont vous le montrez."

En ce qui concerne la parentalité, Vettel a fait écho aux paroles de son ami et ancien équipier Kimi Raikkonen en disant qu’il ne pouvait pas se voir devenir quelqu’un comme Jos Verstappen et faire tout ce qu’il pouvait pour transformer l’un de ses enfants en une superstar de la Formule 1.

"Je veux que mes enfants soient heureux, quoi qu’ils fassent. Je n’ai aucune attente. J’ai vu tellement de gens qui ont beaucoup d’argent et qui ne sont toujours pas heureux, et vice versa. Plus le solde bancaire est important, plus le bonheur est grand… cette formule n’est pas vraie."

"Je connais beaucoup de gens qui courent après de grosses sommes d’argent, mais lorsque le drapeau à damier tombe, il n’y a plus rien après dans leur vie. La chance, c’est quand on s’amuse. Et c’est ce que je veux pour mes enfants."

"Je sais que cela semble romantique, surtout si vous avez vous-même de l’argent. Mais c’est ce en quoi je crois. S’ils veulent piloter, je les soutiendrais dans ce sens. Mais je ne serais pas triste si ce n’était pas le cas."

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos