Formule 1

Vettel : Le changement en F1 n’est toujours pas ’assez rapide’

"Ce n’est ni suffisant ni dans l’air du temps"

Recherche

Par Olivier Ferret

31 décembre 2021 - 13:21
Vettel : Le changement en F1 n’est (...)

Sebastian Vettel estime qu’en termes de respect de l’environnement, la Formule 1 n’évolue toujours pas assez vite.

Le pilote Aston Martin s’est de plus en plus exprimé sur des sujets qui lui tiennent à cœur ces derniers temps, devenant une sorte de militant sur les questions sociétales et environnementales.

La Formule 1 a déclaré à plusieurs reprises qu’elle apporterait divers changements pour devenir plus durable et plus respectueuse de l’environnement à l’avenir et travaillait dur pour le faire, mais l’Allemand a déclaré qu’un tel travail n’était toujours "pas assez rapide".

"Il n’y aura initialement qu’une part de 10% de biocarburants ou d’éthanol l’an prochain dans nos F1," constate-t-il.

"Ce qui n’est ni suffisant ni dans l’air du temps. Je maintiens ma critique. Nous avons toutes les possibilités, nous avons l’argent, les ressources, nous pourrions faire des choses très sensées avec."

La F1 souhaite faire directement le saut de l’E10 au carburant 100% durable en 2026, sans passer par l’E85.

"Les motoristes auraient pu adapter les moteurs actuels à l’éthanol et la F1 aurait pu se fournir auprès de sources durables. Cela aurait été un message plus fort."

Le quadruple champion du monde comprend pourquoi il peut y avoir une certaine réticence à de tels changements de la part de certains acteur du sport.

"Si vous avez investi beaucoup d’argent dans une équipe, par exemple, un changement rapide peut mener à une défaite. Mais ce serait une victoire sur votre propre ego."

Vettel a été accusé par certains d’être hypocrite car il prétend se soucier des problèmes environnementaux, mais conduit pourtant des monoplaces qui restent gourmandes et prend des avions dans le monde entier pour gagner sa vie. Il reconnait le décalage mais veut trouver des moyens de faire une différence positive en restant en F1.

"Je conduis des voitures rapides pour le plaisir. Elles brûlent de l’essence, des combustibles fossiles, ce dont je ne suis pas convaincu, mais nous n’avons pas encore le choix de faire autrement. Néanmoins, je pilote une voiture, avec un moteur qui est le plus efficient au monde mais toujours pas propre. Participer à la Formule 1 signifie aussi que je dois prendre de nombreux avions dans l’année."

"Mon cœur y est. J’aurais donc mal à abandonner la Formule 1. Donc j’essaie de faire la différence, à la fois à petite et à plus grande échelle. Si ma voix peut compter pour de plus grands changements, plus rapides, ce sera largement compensé."

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less