Vettel : Il ne m’était ’pas possible’ de courir à Bahreïn et Djeddah

Le pilote Aston Martin F1 était trop malade

Recherche

Par Emmanuel Touzot

8 avril 2022 - 04:26
Vettel : Il ne m'était 'pas (...)

Sebastian Vettel effectue enfin son début de saison à Melbourne, à l’occasion de la troisième course de l’année. Le pilote Aston Martin F1 était positif au Covid-19 à Bahreïn et Djeddah mais surtout, il révèle qu’il était bien trop malade pour penser courir lors de ces premiers Grands Prix de la saison 2022.

"J’ai eu des courses où je me sentais un peu malade et où j’ai couru, mais là, ce n’était pas possible, donc c’était définitivement la bonne décision" assure Vettel. "C’était étrange à regarder, mais d’un autre côté, c’était aussi intéressant de voir à quoi ça ressemble de l’extérieur."

"Nico s’est vraiment bien débrouillé avec zéro préparation pour se lancer, et en faisant ce travail. Et je faisais partie de toutes les réunions, de tous les briefings, j’écoutais les pilotes tout le temps, donc j’ai essayé d’en tirer le maximum. Mais c’était un peu étrange."

L’Allemand reconnait qu’il doit désormais s’adapter à l’AMR22 et à un week-end de course en 2022, ce qu’ont déjà pu faire les autres pilotes : "Nous avons fait des essais hivernaux corrects et nous avons eu plus de jours de test que l’année dernière. Et c’était il n’y a pas si longtemps."

"Mais c’est sûr que le rythme de la course me manque. C’est évidemment un inconvénient de ne pas avoir eu ces deux courses et de ne pas encore avoir couru avec ces voitures. Mais je pense que ça va aller. Je l’ai déjà fait auparavant."

Vainqueur à trois reprises par le passé sur l’Albert Park, le quadruple champion du monde admet que son week-end sera difficile compte tenu du niveau de l’Aston Martin actuellement. Mais il est curieux de tester les modifications apportées au circuit australien.

"Ce n’est pas un secret, nous ne sommes pas là où nous voulons être. Il y a donc beaucoup de travail qui nous attend. Nous essayons d’apprendre davantage ce week-end et de mieux comprendre les difficultés et les difficultés que nous avons avec la voiture. J’ai hâte d’être en piste."

"J’aime cet endroit, et la saison a toujours eu l’habitude de démarrer ici, donc pour moi, d’une certaine manière, c’est une bonne chose. Ils ont beaucoup changé la piste, peut-être qu’ils l’ont améliorée, peut-être qu’ils l’ont empirée. J’ai toujours aimé cette piste, donc je suis impatient de monter dans la voiture."

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos