Formule 1

Vettel et Leclerc se focaliseront sur la longue ligne droite de Montréal

L’occasion unique pour faire parler la puissance du V6

Recherche

Par A. Combralier

4 juin 2019 - 13:00
Vettel et Leclerc se focaliseront (...)

L’unité de puissance Ferrari fera-t-elle la différence ce week-end, à Montréal ? La Scuderia l’espère bien pour remporter sa première victoire de la saison, mais il faudra aussi compter sur la spécification B du moteur Mercedes, introduite pour l’occasion…

Sebastian Vettel avait gagné l’an dernier à Montréal, et espère évidemment réitérer une telle performance cette saison.

« Le Canada, c’est une course que les pilotes attendent avec hâte, vraiment. Nous courons sur une île, dans un endroit fantastique, rempli de fans, ce qui fait que l’ambiance est unique. D’habitude la piste commence par être vraiment glissante et cela prend un bon moment avant qu’elle ne se gomme pour fournir un niveau convenable d’adhérence. »

« La piste est aussi connue pour être une piste de freinage-accélération, avec de longues lignes droites et de gros points de freinage, séparés par quelques virages lents et quelques chicanes, où il faut beaucoup utiliser les vibreurs. La dernière partie du circuit est décisive : il faut freiner parfaitement à la grosse épingle, pour avoir la meilleure sortie possible afin d’être aussi rapide que possible dans la longue ligne droite menant à la dernière chicane. C’est là où vous pouvez essayer de dépasser. »

« L’an dernier, je suis parti de la pole et j’ai gagné la course, 40 années après la victoire de Gilles Villeneuve ici. Je ferai mon maximum pour obtenir un bon résultat. »

Charles Leclerc sort d’un week-end totalement à oublier à Monaco, et espère rebondir en terre québécoise… Il a déjà hâte d’utiliser la puissance du V6 italien.

« Ce Grand Prix devrait être une opportunité, pour nous, de ramener à la maison un bon résultat. Nous allons tout faire pour bien régler la voiture jusque dans les derniers détails, pour en tirer le plus possible. »

« La semaine dernière, j’étais dans le simulateur de Maranello pour travailler sur les réglages et faire progresser la voiture – et moi-même – pour cette course. J’ai trouvé cette piste très intéressante, parce qu’elle inclut une variété certaine dans les virages et une longue ligne droite où il devrait être possible de dépasser. L’an dernier, j’ai réussi à finir dans les points ici, donc le but aujourd’hui est de faire mieux. »

« J’aime vraiment la ville de Montréal en elle-même, et le fait que ses habitants parlent Français me fait sentir beaucoup plus chez moi ! J’espère vraiment que nous pourrons avoir un week-end bien réussi. »

Ferrari

expand_less