Formule 1

Vettel et Leclerc ont trouvé la consigne logique en Australie

Il fallait limiter la casse face à Mercedes

Recherche

Par Emmanuel Touzot

28 mars 2019 - 19:03
Vettel et Leclerc ont trouvé la (...)

La décision de Ferrari, qui a gelé les positions entre Sebastian Vettel et Charles Leclerc en Australie, continue de faire parler. En effet, les deux pilotes étaient quatrième et cinquième, et cette consigne a semblé abusive. Mais pour les intéressés, la Scuderia cherchait surtout à sauver les meubles.

"Je pense que du point de vue de l’équipe, il était clair que quatrième et cinquième étaient les meilleurs résultats possibles" analyse Vettel. "On ne voit jamais totalement ce qu’il se passe à ce moment de la course. Nous avons tous les deux beaucoup à gérer pour atteindre l’arrivée, il fallait économiser du carburant."

Vettel comprend que les gens en parlent, mais explique que c’était une décision évidente dans l’équipe : "Je pense que ce n’est pas la première fois, cela dépend si vous êtes devant ou derrière, mais ce n’est pas la première fois que le muret des stands demande de geler les positions pour que l’on s’assure d’amener les deux voitures à l’arrivée."

"Vous pouvez comprendre, je ne crois pas que ce soit un ordre d’équipe trop ferme. Je peux voir pourquoi il y a beaucoup d’agitation autour de ce genre de choses, cela fait partie d’une histoire, mais en interne c’était assez clair."

Leclerc, de son côté, a trouvé cette décision logique : "C’était la première course, mais pour l’équipe il n’y avait rien à gagner à ce que je sois quatrième et Seb cinquième, ou moi cinquième et Seb quatrième, c’était exactement la même quantité de points au championnat constructeurs."

"C’est compréhensible qu’ils n’aient pas pris le risque de nous faire nous battre, ce qui aurait pu nous faire perdre encore plus de points. Je comprends cette décision."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less