Vettel écarte un avenir en Formule E et froisse Di Grassi

Le Brésilien qualifie ses convictions de "greenwashing"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

2 septembre 2022 - 11:54
Vettel écarte un avenir en Formule E (...)

Interrogé sur son avenir, Sebastian Vettel a exclu de rejoindre la Formule E à l’avenir, jugeant que les technologies de la formule monoplace entièrement électrique ne sont pas pertinentes pour l’industrie de l’automobile.

"Non, je ne vais pas en Formule E" a répondu Vettel. "Je ne voudrais pas être impliqué dans un projet par lequel je ne suis pas convaincu. Je ne vois pas l’intérêt de cette catégorie. La technologie n’a rien à voir avec celle qu’une voiture ordinaire pourrait utiliser."

Vettel a aussi critiqué les stations de recharge des Formule E qui, contrairement à celles de l’Extreme E, ne sont pas ’zéro émission’ : "C’est absolument inutile pour l’environnement si les batteries sont chargées non pas avec des sources d’énergie renouvelables mais avec des combustibles fossiles."

Une critique qui a froissé Lucas di Grassi, pilote de Formule E depuis les débuts de la discipline, et fervent défenseurs des technologies électriques. Le Brésilien, qui a créé l’eSkootr, un championnat de trottinettes électriques, a donc directement attaqué l’Allemand sur ses convictions.

"Si Vettel ne veut pas venir en Formule E, c’est son choix" a déclaré le Brésilien. "Mais dire que la technologie des voitures est moins pertinente pour l’avenir de l’automobile, soit il n’a aucune idée de ce dont il parle, soit il essaie de tromper le grand public volontairement."

Et d’attaquer Vettel sur des convictions que le quadruple champion du monde affiche ouvertement depuis plusieurs années : "Tous ces trucs verts qu’il fait ces derniers temps, ramasser les ordures, faire du vélo, etc., c’est du greenwashing, ce n’est pas ce qu’il croit vraiment. Donc, qu’il aime ou non la discipline, il devrait la soutenir. C’est tout."

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos