Formule 1

Vettel : Certaines courses doivent rester même si elles ne paient pas

La vision du pilote Ferrari sur le calendrier de la Formule 1

Recherche

Par Olivier Ferret

30 juillet 2019 - 11:37
Vettel : Certaines courses doivent (...)

Sebastian Vettel va peut-être quitter la Formule 1 sans avoir jamais remporté un Grand Prix d’Allemagne à Hockenheim. En effet, il est très peu probable que le circuit puisse rester au calendrier en 2020 et les prévisions ne sont pas meilleures à moyen terme selon le directeur du circuit.

Lorsqu’on lui a souligné cet état de fait avant de quitter le circuit, dimanche, le pilote Ferrari a de nouveau attaqué les décisions de la gouvernance de la F1, qui font souvent passer l’argent avec le sport.

"Nous venons juste d’avoir une super course et ce serait dommage de la perdre ! Je connais très bien les personnes qui gèrent ce circuit, elles mettent beaucoup d’efforts en place, beaucoup de passion. Evidemment elles veulent garder le Grand Prix ici, c’est un super spectacle. Et en plus le circuit ne fait pas d’argent sur cet événement. Il a même perdu de l’argent l’an dernier," explique Vettel.

"C’est grâce à Mercedes qui a sponsorisé la course cette année que nous avons pu avoir le Grand Prix donc merci à eux. Pour 2020, je ne sais pas où en est la négociation et combien d’argent est nécessaire. Mais le problème c’est que l’état ne veut pas payer pour cette course, contrairement à d’autres pays. Le circuit doit trouver des fonds privés, des investisseurs."

"Selon moi, il est important que l’on ne perde pas certains Grands Prix, quel que soit le prix payé (pour le plateau). La Formule 1 sans Monza, ce serait stupide. Beaucoup de grandes nations ont beaucoup d’histoire en sport auto. Comme l’Allemagne, la France ou l’Espagne."

"Pour moi ce serait une erreur de perdre ces grandes nations mais je ne suis pas décisionnaire," insiste Vettel.

"Les gens veulent toujours faire de l’argent et des profits et cela n’aide donc pas si certains circuits paient moins que d’autres. Il n’empêche qu’il est important de produire le sport là où la passion existe. Donc dans des pays comme l’Allemagne ou l’Angleterre. C’est ma vision."

"Et puis c’est toujours plus fun pour nous aussi de courir devant des tribunes pleines et enthousiastes plutôt que devant des tribunes vides avec des sièges tout neufs mais sans personnes assises dedans..."

Lewis Hamilton s’est aussi rangé du côté de Vettel.

"Il n’y a que peu de lieux dans le monde qui peuvent se revendiquer du patrimoine du sport automobile mondial. L’Allemagne en est, avec des fans passionnés et nombreux. Quoi qu’il arrive, il nous faut un Grand Prix en Allemagne. A 100%."

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less