Formule 1

Vettel : Cela n’aurait ’aucun sens’ de craindre ses rivaux

L’Allemand pense encore pouvoir battre tout le monde

Recherche

Par Emmanuel Touzot

28 décembre 2019 - 17:11
Vettel : Cela n’aurait ’aucun sens’ (...)

Sebastian Vettel a été mis à mal par l’arrivée de Charles Leclerc cette saison chez Ferrari, et cela a rappelé la manière dont Daniel Ricciardo l’avait battu en 2014, alors qu’il avait été souverain chez Red Bull pendant quatre saisons avant cela. Mais le principal intéressé refuse de comparer les situations.

"Je ne vois pas du tout cela comme ça" avoue l’Allemand.

"Je comprends que les gens se réfèrent à 2014. J’avais perdu contre Daniel, mais je sais que les choses ne s’étaient pas passées comme nous l’espérions. Mon objectif en 2014 n’était pas de viser un podium ou le fait de finir cinquième. Mon objectif était de gagner des courses."

"Peut-être que mon attitude était différente de celle de Daniel, mais 2014 était globalement une mauvaise année. Je ne veux pas dire que je manquais de chance, mais j’ai été perdu plusieurs fois, la voiture ne fonctionnait pas comme elle l’aurait du etc. Cela peut distordre l’image et les chiffres."

Selon lui, l’important est de ne pas perdre cette croyance selon laquelle il peut battre tous les pilotes.

"Il est important que je sache comment s’est passée l’année et comment je me sens à ce sujet. J’ai vécu le succès de Daniel au premier rang en 2014, en tant qu’équipier."

"Je le fais encore, je n’ai aucun problème avec cela. Mais je suis confiant quant au fait que je puisse battre n’importe quel pilote. Je n’ai pas peur de la compétition. Le contraire n’aurait aucun sens. Si vous voulez gagner mais que vous avez peur de vos rivaux, ça ne va pas ensemble."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less