Formule 1

Vettel admet ne pas avoir eu le soutien espéré lors de ses années Ferrari

Mais il n’est pas démotivé pour autant

Recherche

Par Olivier Ferret

2 août 2020 - 12:14
Vettel admet ne pas avoir eu le (...)

Sebastian Vettel semble être à nouveau en perte de vitesse chez Ferrari mais hier, après sa médiocre prestation en qualifications, il n’a pas accusé son équipe de le laisser tomber.

Même si l’Allemand a manqué de tours en essais libres 1 et 3 suite à divers problèmes techniques, il a admis ne pas avoir été dans le rythme de son équipier.

Est-ce que Vettel ne commencerait pas à ressentir un peu de démotivation ?

"Inconsciemment ? Peut-être, mais en vrai, ce n’est pas le cas. C’est juste dur de voir que nous sommes tombés dans le peloton," dit-il.

"Encore une fois, je ne regrette pas mon temps passé chez Ferrari et je compte bien finir mon contrat de la plus belle manière possible."

Si Vettel ne critique pas l’attitude de son équipe ce week-end, il pointe toutefois du doigt lui aussi que la Scuderia n’a pas cherché à se reconstruire autour de lui pendant toutes ces années. Peut-être à cause de ce que Fernando Alonso avait fait juste avant lui ?

"Ah, je ne sais pas ce que Fernando fait dans une équipe. Il y a toujours des spéculations, des bruits de couloir. Ce que je peux dire c’est que je ne pense ne pas avoir eu le soutien dont j’avais besoin ici ou là. Mais, globalement, j’ai toujours eu autour de moi des gens prêts à m’aider en piste ou à Maranello."

Le quadruple champion du monde laisse entendre que les choses avaient changé pour lui au sein de l’équipe lorsque le président Sergio Marchionne est décédé à la mi-2018.

"M. Marchionne m’a promis qu’ils cherchaient quelqu’un pour reconstruire l’équipe. À l’époque, j’étais le candidat, mais plus maintenant."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less