Formule 1

Vettel a ’toujours adoré courir contre’ Alonso, qui fête ses 40 ans

Les deux hommes ont pu lutter roue contre roue cette année

Recherche

Par Emmanuel Touzot

29 juillet 2021 - 16:56
Vettel a ’toujours adoré courir (...)

Fernando Alonso fête ce jeudi ses 40 ans, en marge du Grand Prix de Hongrie. C’est sur ce circuit que l’Espagnol avait remporté sa première victoire en Formule 1, au mois d’août 2003.

Celui qui est arrivé en F1 il y a 20 ans a été interrogé pour savoir s’il s’était imaginé, lorsqu’il était jeune, être encore en F1 à 40 ans.

"Non, pas du tout. Vous ne vivez que dans l’instant présent, vous ne pensez pas trop au futur à cet âge et vous vous concentrez sur le week-end de course" a expliqué Alonso. "Vous avez du mal à vous réfléchir à plus de deux ou trois ans après ce moment."

"Mais maintenant, c’est différent. Je suis plus habitué au sport, à la Formule 1, et à toutes les choses qui sont uniques. Quand je suis arrivé dans ce sport, je venais d’une toute petite ville du nord de l’Espagne, sans expérience ni passé, sans rien."

"Et puis vous arrivez dans ce monde et vous êtes choqué pendant cinq, six ou sept ans, jusqu’à ce que vous vous habituiez à tout cela. Maintenant, c’est un peu différent. Je sais comment sont les choses et j’essaie de prendre un peu plus de plaisir."

Le pilote Alpine F1 partageait sa conférence de presse avec son ancien rival pour le titre mondial, Sebastian Vettel. Ce dernier lui a amené un lanceur de confettis pour fêter son anniversaire - mais l’a fait exploser sur lui-même - et n’a pas manqué de rappeler à quel point il tient Alonso en haute estime.

"La première course du retour de Fernando cette année, on s’est battus roue contre roue, et je souriais dans le cockpit car j’attendais cela avec impatience, et on a eu plusieurs de ces luttes" a déclaré le pilote Aston Martin F1.

"J’ai toujours adoré courir contre Fernando. Il a gagné ici en 2003 et j’étais devant ma télé, je me rappelle de sa victoire. Son talent n’est pas en doute, ses talents en piste sont parmi les meilleurs que ce sport ait pu voir."

Il a ressenti un respect immense pour Alonso dès 2005, lorsqu’il a battu son idole Michael Schumacher : "Il a fait une chose que je pensais impossible, à savoir battre Michael, car quand j’étais enfant, je pensais que Michael était le numéro 1, impossible à battre."

"Et Fernando a commencé à le battre. C’est un accomplissement, et il a fait une très longue carrière, dans beaucoup de voitures différentes, donc c’est un plaisir de courir à ses côtés et de me battre contre lui en piste."

Aston Martin F1 Team

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less