Formule 1

Vettel a des sentiments partagés face aux records de Schumacher

Déçu que son mentor les perde, heureux que Hamilton les batte

Recherche

Par Emmanuel Touzot

24 septembre 2020 - 17:47
Vettel a des sentiments partagés (...)

Sebastian Vettel a terminé dans les points au Mugello, en inscrivant celui de la dixième place. Le pilote Ferrari ne s’en réjouit pas spécialement, mais admet qu’il était important de terminer mieux qu’à l’accoutumée pour le 1000e GP de la Scuderia.

"On veut toujours un bon résultat, surtout le week-end où il y a beaucoup de choses à fêter. Vous voulez un résultat digne d’un tel événement" admet-il.

La course du Mugello a offert du spectacle et les pilotes ont aimé le tracé très rapide, mais Vettel rappelle que la décision d’y revenir dans le futur ne dépend pas d’eux, mais bien de contrats qui se feront ou non entre la F1 et les promoteurs.

"Cela ne fait pas partie de nos discussions. Nous aimerions voir d’autres circuits sur le calendrier, mais ce n’est pas à nous de décider. Les pilotes ont trouvé le Mugello cool, mais je ne sais pas s’il est réaliste de penser qu’il va revenir."

La course a été marquée par un gros accident, mais Vettel se refuse à accuser qui que ce soit : "Je ne me souviens pas avoir dit quoi que ce soit sur les feux des voitures de sécurité. Je n’étais pas proche de la voiture de sécurité. Antonio [Giovinazzi] n’avait pas le choix, il a été la victime de ce qui s’est passé devant lui."

L’Allemand note un problème des départs arrêtés en milieu de course, celui de l’injustice entre emplacements pairs et impairs : "Ce serait bien que tout le monde ait la même chance. Le nettoyage de la piste est la seule solution. Au départ, la piste est propre. Mais à la moitié de la course, il y a beaucoup de caoutchouc à côté de la ligne idéale"

Alors que la F1 se rendra en Allemagne sur le Nürburgring le mois prochain, et que le circuit accueillera du public, le pilote allemand ne s’attend pas à pouvoir communier avec ses fans : "Je ne pourrai pas leur offrir grand-chose, nous sommes limités dans nos interactions."

"Ce sera bien de les revoir. Cela donne certainement un coup de boost à l’ambiance générale. Mais la priorité est leur sécurité et la nôtre. Je sais déjà que j’apporterai un casque unique."

En revanche, il n’y aura ni F2 ni F3 en Allemagne. Interrogé à l’idée que les pilotes puissent disputer une course dans des voitures de catégorie inférieure voire différente pour s’affronter à matériel égal, le pilote Ferrari répond par la positive.

"Ce serait amusant ! Mais je ne sais pas si nous pourrions conduire des voitures de tourisme ensemble, ou quelque chose comme ça. Nous faisons beaucoup de courses en F1, mais ce serait plus amusant si nous faisions aussi d’autres courses."

"Autrefois, les pilotes de F1 montaient dans une voiture différente chaque week-end. Ce serait bien si nous pouvions aussi faire plus de courses dans d’autres catégories au cours de la saison, mais je comprends aussi que cela réduirait l’intérêt porté à la F1."

Le futur pilote Aston Martin F1 est impatient de rejoindre sa future équipe, mais ne veut pas bâcler pour autant sa fin de collaboration avec Ferrari : "J’attends cela avec impatience. Nous devons d’abord terminer cette année. Les dernières courses ont été intenses. J’espère pouvoir profiter davantage des courses à venir."

Celui qui était appelé Baby Schumi en début de carrière va voir son rival Lewis Hamilton égaler et probablement battre le record de victoire de Michael Schumacher, qui était son mentor. Il reconnaît être partagé entre deux émotions.

"Lewis se rapproche des records de Michael. C’est une question de temps avant qu’ils ne soient tous battus. Je suis désolé pour Michael, qui est toujours mon héros. Mais je suis content pour Lewis. Je pense qu’il mérite tous ses succès des dernières années et qu’il va avoir cette année, et peut-être les suivantes. Je suis mitigé."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less