Verstappen se félicite de ’perdre seulement cinq points’ en Autriche

Le pilote Red Bull "ne s’attendait pas" à une course si difficile

Recherche

Par Emmanuel Touzot

11 juillet 2022 - 09:37
Verstappen se félicite de 'perdre

Deuxième du Grand Prix d’Autriche, Max Verstappen est revenu sur les difficultés qu’il a rencontrées avec les pneumatiques sur le Red Bull Ring. Le Néerlandais s’attendait à une course compliquée, mais pas à subir la loi de Charles Leclerc comme ce fut le cas tout au long des 71 tours de la course, y compris lorsque la Ferrari F1-75 subissait des difficultés techniques.

"C’était un peu plus difficile que ce à quoi je m’attendais" admet Verstappen. "En fait, sur n’importe quel pneu, j’ai eu beaucoup de mal à trouver le rythme après quelques tours, juste beaucoup de dégradation."

"C’est quelque chose que je ne peux pas vraiment expliquer maintenant, pourquoi c’était si élevé. Parce que normalement, nous sommes assez bien avec les pneus. Et je m’attendais à ce que ce soit difficile, mais je ne m’attendais pas à ce que ce soit comme ça."

"Donc c’est juste quelque chose que nous devons analyser et comprendre pourquoi c’est arrivé. Mais même dans un mauvais jour, disons un jour sans, perdre seulement cinq points sur l’ensemble du week-end est, je pense, toujours bon."

Et d’admettre que les Ferrari étaient plus rapides que ce à quoi il s’attendait : "Je m’attendais à ce qu’ils soient forts. Mais je ne m’attendais pas à ce qu’ils soient aussi bons. Et je pense que nous étions juste un peu en dessous de ce que nous attendions."

"Une belle lutte" face à Charles Leclerc

Un des points positifs de Red Bull est la fiabilité, et Verstappen confirme que Sergio Pérez n’a subi aucune avarie. Le Mexicain a abandonné après l’accrochage avec George Russell, qui a trop endommagé sa RB18.

"Mon coéquipier a été sorti, il avait des dégâts. Je pense qu’ils ont décidé de le faire abandonner parce qu’il n’avait plus de rythme, comme moi à Silverstone. Cela ne servait à rien de continuer, autant économiser le reste de la voiture."

Enfin, Verstappen explique que son agressivité limitée face à Leclerc n’était pas la conséquence de son manque de rythme, mais bien la volonté de se défendre sans trop prendre de risque. Il reconnaît toutefois que les décalages stratégiques ne l’ont pas incité à tout donner.

"Je pense que c’était juste une belle lutte, vous essayez de défendre, vous essayez d’attaquer l’autre pilote, ça dépend. Je pense que c’était juste une très belle course de nous tous. Bien sûr, parfois vous êtes sur différents types de pneus, ou différents âges des pneus."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos