Verstappen s’impose au GP de Monaco de F1 devant Alonso et Ocon

Les Mercedes terminent au pied du podium, Gasly 7e

Par Emmanuel Touzot

28 mai 2023 - 16:53
Verstappen s'impose au GP de (...)

Après la qualification exceptionnelle - et en particulier la Q3 - que nous offert les pilotes hier, la course du Grand Prix de Monaco de F1 est forcément très attendue. Et bien que le résultat de la séance qualificative n’ait pas été une surprise avec Max Verstappen en pole, les écarts laissent un espoir de lutte à l’avant du peloton.

Le pilote Red Bull s’élance aux côtés de Fernando Alonso en première ligne, tandis que le surprenant Esteban Ocon partage la deuxième avec Carlos Sainz. Lewis Hamilton est cinquième devant Charles Leclerc, initialement troisième, mais pénalisé pour avoir gêné Lando Norris.

Pierre Gasly est septième devant George Russell, Yuki Tsunoda et Norris. Oscar Piastri est 11e aux côtés de Nyck de Vries, puis Alex Albon et Lance Stroll, qui a changé de plancher. Valtteri Bottas et Logan Sargeant suivent devant les Haas de Kevin Magnussen et Nico Hülkenberg en neuvième ligne, Guanyu Zhou et Sergio Pérez, accidenté en Q1.

Red Bull a d’ailleurs dû changer une longue liste de pièces : Le plancher, l’aileron avant, l’aileron arrière, la boîte de vitesses, la suspension arrière, la batterie et le volant sont entièrement nouveaux sur la Red Bull du Mexicain.

14h45 : Pirelli prédit des stratégies à un seul arrêt si la course est sèche, avec la possibilité d’un relais en pneus tendres ou mediums, puis un relais en durs. Prendre le départ en durs et terminer en tendres est aussi jouable. Mais si la pluie est présente, partir en gommes dures pourrait valoir le coup pour espérer s’arrêter quand l’averse surviendra. S’élancer en tendres peut permettre un bon départ, mais il faut espérer que la pluie arrive quelques minutes après le départ.

14h49 : Une grosse zone de pluie est présente dans l’arrière-pays, et se dirige vers Monaco. Mais la région étant montagneuse, rien ne dit pour le moment qu’elle frappera la Principauté pendant la course.

14h57 : Verstappen s’élance en pneus médiums, tout comme Ocon, Hamilton, Tsunoda, Norris, de Vries, Albon, Sargeant, Hülkenberg et Pérez. Alonso, Sainz, Leclerc, Gasly, Russell, Piastri, Stroll, Bottas et Magnussen sont équipés de gommes dures. Zhou est le seul pilote à prendre le départ en tendres.

Départ : Verstappen garde la main au départ et le classement reste le même dans le top 5 !

Tour 1 : Verstappen prend immédiatement une seconde d’avance, l’ordre du top 10 n’a pas bougé, mais il y a eu un accrochage entre une Haas et Sargeant, puis entre la même Haas et Sargeant. Hülkenberg et Zhou sont repassés au stand, tout comme Pérez qui a chaussé les gommes dures et va tenter d’aller au bout !

Tour 2 : Stroll a été serré contre le mur à l’épingle et se plaignait d’une crevaison, mais il ne s’est pas arrêté. Les trois hommes s’étant arrêtés sont en pneus durs.

Tour 3 : Verstappen signe le meilleur tour en course en 1’19"367 et porte son avance à 1"5. George Russell est sous enquête pour son positionnement sur la grille.

Tour 4 : Verstappen améliore son chrono en 1’19"074, mais Alonso fait un temps similaire. Derrière, Ocon est à 2"6 de l’Espagnol et perd plus d’une demi-seconde au tour. Pérez profite de pneus qui pourraient ne plus revenir aux stands et d’une piste lire pour faire le meilleur chrono en 1’16"387 ! C’est 2"7 plus vite que son équipier, et 3 secondes plus vite que les pilotes devant lui !

Tour 5 : Verstappen accélère en 1’18"1, mais loin de Pérez. L’écart entre les deux hommes de tête est de 1"9, Ocon est à 3"9 d’Alonso, mais Sainz est à plus d’une seconde du Français. Hülkenberg prend 5 secondes de pénalité pour avoir harponné Sargeant. Pérez améliore son meilleur temps en 1’16"269. Zhou est en 1’16"9, ce qui montre à quel point les hommes de tête tempèrent.

Tour 6 : L’écart en tête franchit les deux secondes, le classement est toujours stable, avec les 14 premiers dans le même ordre qu’au départ.

Tour 7 : L’écart se creuse très vite entre le duo de tête et le groupe de poursuivant, mais on voit aussi que Sainz ne se rapproche pas d’Ocon.

Tour 8 : Russell n’écope pas de pénalité pour son placement de grille. Alonso est à 2 secondes de Verstappen, tandis qu’Ocon est à près de 7 secondes de l’Espagnol. Sainz et Hamilton suivent, mais c’est surtout Leclerc qui est dans les échappements du septuple champion du monde.

Tour 10 : L’écart atteint les 3 secondes entre Verstappen et Alonso, et Ocon est à 9 secondes de l’Espagnol. Sainz est revenu à six dixièmes du Français, tandis que Hamilton décroche. Leclerc est à 6 dixièmes de la Mercedes, Gasly à 1"3 du Monégasque. Pérez est de nouveau coincé dans le peloton, derrière Stroll, dans un groupe retenu par Sargeant, et dans lequel se trouve aussi Magnussen.

Tour 11 : Sainz a percuté Ocon à la chicane, son aileron est abîmé mais le pilote Ferrari a une pièce qui est prête à tomber. Ferrari se prépare à le faire rentrer.

Tour 12 : La pièce qui menaçait de tomber est partie, le drapeau jaune est déployé le temps de la récupérer, mais Sainz ne s’arrête pas. Compte tenu de l’importance de la position en piste à Monaco, l’Espagnol a tout intérêt à rester en piste.

Tour 13 : L’écart entre Verstappen et Alonso est de 5"3, et Ocon est à 10 secondes de l’Aston Martin. Sainz reste à 1 seconde du Français, Hamilton est revenu sur les deux hommes, ramenant Gasly avec lui. Alonso s’interroge d’une crevaison à l’avant droit, mais son équipe lui dit que tout va bien.

Tour 16 : Le classement est stable, l’écart est de 6 secondes en tête. Pérez est toujours coincé en 18e position derrière le groupe Sargeant.

Tour 17 : L’ingénieur de Russell lui dit que des pilotes en mediums ont du graining.

Tour 18 : Sainz écope d’un avertissement sous forme de drapeau noir et blanc pour l’accrochage avec Ocon. Magnussen a attaqué Sargeant et l’a dépassé à Massenet. Stroll et Pérez en ont profité à la Rascasse et Anthony Noghes pour faire sauter le bouchon !

Tour 19 : L’écart entre les deux leaders est de 8"3, tandis qu’Ocon pointe à 14 secondes d’Alonso, et donc 22 de Verstappen. Le pilote Alpine fait les affaires des deux leaders, même en cas de pluie. ALbon s’est arrêté et ressort dernier.

Tour 20 : Après avoir dépassé Zhou, Hülkenberg se défait de Sargeant à la chicane du Port.

Tour 21 : Ferrari a demandé à Sainz de rentrer pour dépasser Ocon, avant d’annuler son arrêt et de laisser l’Espagnol en piste. Alpine n’a pas mordu à l’hameçon.

Tour 23 : Verstappen vient de dépasser les 10 secondes d’avance sur Alonso. Sainz est toujours blotti dans l’échappement de l’Alpine, et Leclerc dans celui de la Mercedes de Hamilton. Gasly et Russell sont à portée de tir, tandis que Tsunoda est à 9 secondes de Russell. Norris est aussi décroché, à 4 secondes de l’AlphaTauri, et avec 3"5 de marge sur son équipier.

Tour 24 : Stroll tente d’attaquer Magnussen après la chicane mais le pilote Haas ferme la porte de manière violente !

Tour 25 : Sainz est informé qu’Alonso rapporte du graining sur ses pneus arrière/

Tour 26 : On entre dans la fenêtre d’arrêt des pilotes en pneus mediums, que sont Verstappen, Ocon et Hamilton dans le top 5. L’écart entre Verstappen et Alonso s’est stabilisé à 11"4, Ocon est à 17 secondes d’Alonso.

Tour 27 : D’après Ferrari, la pluie pourrait arriver vers 16h30, mais le risque diminue. La prédiction est inverse chez McLaren, qui prédit une possible averse légère au tour 35, soit dans une dizaine de minutes !

Tour 28 : Le message repasse à Sainz pour rentrer, puis lui dit de rester en piste.

Tour 29 : L’écart redescend un peu entre Verstappen et Alonso, car l’avant-gauche du Néerlandais est très usé. Le risque de pluie fait hésiter Red Bull à arrêter son pilote, mais les pneus ont fortement souffert et ses performances baissent. Ocon demande quand il doit donner son rythme maximal, son ingénieur le rassure : "Tout va bien, Ferrari est encore frustré derrière, continue comme ça !"

Tour 31 : Red Bull n’ose toujours pas arrêter Verstappen au cas où la pluie arriverait. Alonso roule plus d’une seconde plus vite au tour que son rival. L’ingénieur de Pérez lui dit qu’il y a un risque de pluie avant la fin de course.

Tour 32 : Alonso reprend encore 1"5 à Verstappen, l’écart est de 7"5 ! Pérez est à un tour. Hamilton s’arrête et ressort huitième en gommes dures. Ocon s’arrête à la fin du tour.

Tour 33 : L’écart est de 6"5 entre Verstappen et Alonso. Ocon est ressorti septième en pneus durs pour éviter de perdre face à Hamilton, et il aura une piste libre.

Tour 34 : Sainz s’est arrêté et ressort entre Ocon et Hamilton, qui vient de faire le meilleur tour en course en 1’15"650 ! Stroll est sous enquête pour avoir touché Pérez à la chicane.

Tour 35 : L’écart est stabilisé à 6"5 entre les deux hommes, mais Verstappen accélère de nouveau. Son ingénieur lui a dit qu’il était difficile d’envisager un arrêt face à un Alonso très proche.

Tour 36 : On voit que Pérez a aussi endommagé son aileron avant sur la Haas de Magnussen. Le Mexicain rentre pour changer d’aileron avant et il repart en pneus mediums.

Tour 37 : Sainz hurle sur son ingénieur qu’il s’attendait à être désavantagé face à Ocon. Son ingénieur lui dit que Ferrari voulait "couvrir Hamilton", ce qui ne le calme pas : "Je me fous de Hamilton !" Ambiance.

Tour 38 : Du côté de Williams, la pluie est attendue à 20 tours de l’arrivée. Difficile à prédire ! Devant, Verstappen a 8 secondes d’avance sur Alonso. Leclerc revient légèrement sur les deux hommes mais ne roule pas plus vite qu’Ocon.

Tour 39 : Les deux premiers mettent le peloton à l’amende, puisqu’ils ne sont plus que 11 dans le même tour. Stroll et Magnussen se sont légèrement accrochés à Anthony Noghès, et l’on se demande si ce duel se finira bien.

Tour 40 : Verstappen reprend de l’avance et possède désormais 9 secondes de marge sur Alonso, malgré des pneus qui étaient à l’agonie il y a quelques boucles.

Tour 41 : Gasly est toujours 4e dans le rythme de Leclerc, à 2 secondes du Monégasque. Ocon est à 8 secondes de son équipier et roule à peu près dans les mêmes temps.

Tour 43 : L’écart est stable à 9 secondes entre les deux leaders. La pluie est autour de Monaco sur la montagne, et il reste encore 35 tours.

Tour 44 : Verstappen s’interroge sur la manière dont il pourra conserver ses pneus performants dans les prochains tours. Red Bull veut reculer l’échéance de son arrêt à tout prix, alors que la pluie menace.

Tour 45 : Leclerc s’est arrêté, et il est ressorti derrière Sainz et Hamilton, en pneus médiums. Le Monégasque va avoir la piste libre pour tenter de gagner du temps sur ses prédécesseurs.

Tour 47 : Verstappen garde une avance de 9 secondes, Alonso s’interroge sur la météo, et Aston lui explique que la pluie pourrait arriver dans une quinzaine de tours. Cela laisserait un peu plus de 15 tours dans des conditions difficiles, et l’on se demande si les médiums de Verstappen iront jusqu’au 60e tour.

Tour 48 : Gasly s’est également arrêté, et il est ressorti juste derrière Leclerc.

Tour 49 : L’écart repasse sous les 9 secondes, et Red Bull dit à Verstappen qu’il doit attendre car la pluie est autour de la Principauté.

Tour 50 : Red Bull annonce que la pluie pourrait être présente entre les virages 6 et 9, soit en bord de mer !

Tour 51 : Leclerc et Gasly sont les plus rapides en 1’15, tandis que Russell dit avoir subi un crachin au virage 3. La pluie est clairement menaçante.

Tour 52 : Norris s’est arrêté et ressort derrière Piastri, en gommes dures également. Russell dit qu’il "pleut de plus en plus".

Tour 53 : L’écart est de 12"3 entre les deux leaders et l’on voit qu’il pleut énormément ! Sainz est à l’attaque sur Ocon, tandis que Bottas et Stroll se sont arrêtés, pour mettre des gommes intermédiaires. Sainz a attaqué Ocon à la chicane mais a dû laisser passer le Français. Certains pilote sont au ralenti en piste !

Tour 54 : Verstappen s’inquiète : "Je dois rouler très lentement car mes pneus sont morts". Sainz est toujours dans le sillage d’ocon. Bottas et Stroll ne roulent pas beaucoup plus lentement en pneus intermédiaires, mais encore trop lentement dans le secteur 3.

Tour 55 : Et Alonso est rentré ! Le pilote Aston Martin F1 parie sur une piste humide et ressort deuxième en gommes médiums, Verstappen est resté en piste en médiums très usés. Russell s’est arrêté mais a chaussé des intermédiaires !

Tour 56 : Verstappen rentre mettre des intermédiaires, après avoir dit que le choix d’Alonso était trop osé. Sainz est sorti de piste à Massenet, et il rentre au stand après Leclerc, qui l’a dépassé après sa sortie de piste et l’a bloqué. Alonso repasse aussi aux stands pour finalement mettre des intermédiaires, et compte tenu de son dernier tour, il est possible qu’il ait perdu la course avec cette erreur. L’écart est de 22 secondes entre les deux pilotes. Ferrari a fait s’arrêter ses deux pilotes tadivement, Leclerc et Sainz ressortent sixième et huitième.

Tour 57 : Verstappen mène devant Alonso, Ocon, Hamilton, Russell, Leclerc, Gasly, Sainz, Tsunoda et Piastri. Stroll est à l’arrêt en piste. Le replay montre que Verstappen a touché le rail au Portier, et que Sainz a eu un bon choc à Massenet, sans abîmer sa Ferrari. Magnussen est resté en gommes dures plus longtemps que les autres, dans le but de tenter les pneus pluie.

Tour 58 : La piste est de plus en plus détrempée, et Hamilton est désormais derrière Ocon, à une seconde du Français. Magnussen n’a pas atteint les stands et a tapé le mur à la Rascasse. Il rentre aux stands mais pourrait abandonner.

Tour 59 : Il reste encore 19 tours, et les incidents se multiplient en piste. Sargeant est à l’arrêt dans l’épingle, tandis que Magnussen est reparti avec les pneus pluie. Pérez s’est arrêté et a choisi la même chose. Alonso reprend 1"5 par tour à Verstappen mais l’écart est encore de 18 secondes. Hamilton se montre très pressant derrière Ocon.

Tour 60 : Alonso a roulé près de trois secondes plus vite que Verstappen, mais il semblerait que l’Espagnol soit en attaque complète pour tenter le tout pour le tout. Russell prend 5 secondes pour être revenu en piste de manière trop dangereuse devant Pérez, qui l’a percuté. Le drapeau jaune est brandi car Magnussen est parti à la faute à Sainte Devote, mais il n’a rien touché.

Tour 61 : L’écart est de 16"6 entre les deux hommes de tête, et Ocon a repris 2 secondes de marge sur Hamilton.

Tour 62 : Hamilton s’interroge sur la possibilité de mettre des gommes pluie, mais son ingénieur lui confirme, comme on le voit, que la pluie se calme. L’écart est de 18 secondes entre les deux pilotes de tête.

Tour 63 : L’écart remonte à près de 20 secondes entre les deux hommes de tête. L’ingénieur de Sainz lui dit que la pluie devrait s’arrêter très prochainement. Russell demande la permission de passer Hamilton pour tenter de passer Ocon.

Tour 64 : L’écart est de 20 secondes toujours entre les deux leaders, et la pluie va diminuer. Hülkenberg est sous enquête pour une pénalité mal effectuée. Il écope de 10 secondes supplémentaires. Norris a repassé Piastri, après avoir été pénalisé par un arrêt sur le sec avec le pire timing possible. Le Britannique va surement tenter de passer Tsunoda.

Tour 66 : Les hommes de tête roulent à peu près dans le même rythme, mais Ocon est plus rapide que les deux leaders, qui assurent un peu plus.

Tour 67 : La bataille fait rage entre Tsunoda et Norris. AlphaTauri dit au Japonais de gagner de la performance au freinage, et il explique que ses freins sont en difficulté. Son ingénieur lui donne un autre réglage, mais il est sceptique : "Tu essaies de me faire me crasher ?"

Tour 68 : Sainz se plaint que Gasly ait coupé la chicane, mais le Français n’a pas gagné d’avance. Il y a 23 secondes entre Verstappen et Alonso, et Ocon est à 18 secondes de l’Espagnol. Hamilton est à 1"5, Russell à 1"5 de son équipier, et Leclerc est totalement décroché, à 8 secondes de ce groupe. Les deux pilotes McLaren ont dépassé Tsunoda, et ils pointent tous les deux dans le top 10.

Tour 69 : Russell se plaint d’être coincé dans la boîte de vitesses de son équipier. Tsunoda a tiré tout droit à Massenet et repart 13e derrière son équipier.

Tour 70 : Tsunoda se plaint de freins difficiles à gérer et perd encore deux places. En tête, les deux hommes sont séparés par 24 secondes, et Ocon est à 15 secondes d’Alonso. Grâce au trafic, il a repris 2 secondes de marge sur Hamilton, qui a lui-même repris 3 secondes à Russell. Leclerc est en perdition, y compris face à Gasly qui revient sur lui.

Tour 71 : Verstappen a touché le rail à la Piscine et demande de vérifier les pneus, mais sa RB19 va bien. On voit toutefois que les pilotes sont à la limite en cette fin de course.

Tour 72 : Pérez prend un deuxième tour de retard sur Verstappen, et s’arrête à la fin du tour. Ses pneus pluie étaient morts et il va retenter un autre composé, en l’occurrence les intermédiaires.

Tour 74 : Hamilton est à 1"6 d’Ocon, et Russell à 5"9 de son équipier. Heureusement pour lui, Leclerc perd toujours du temps. Gasly n’est pas revenu sur le Monégasque et doit plutôt composer avec la menace que représente Sainz, à 1 seconde du Français.

Tour 75 : Les trois hommes de tête sont stables en matière d’écart, et Hamilton est toujours menaçant derrière Ocon, sans toutefois pouvoir l’attaquer actuellement. Nul doute que le pilote Mercedes souhaite marquer un maximum de points ce week-end.

Tour 76 : Magnussen rentre abandonner.

Tour 77 : Ocon accélère et se rapproche des deux hommes de tête, mais l’écart est de moins d’une seconde entre lui et Hamilton !

Dernier tour : Gasly est revenu sur Leclerc et Sainz est juste derrière, mais les trois hommes ne semblent pas pouvoir lutter réellement.

Arrivée : Verstappen s’impose sans être inquiété malgré la pluie, et il devance Alonso qui signe son meilleur résultat de la saison ! Ocon accompagne les deux hommes sur le podium après une course d’attaque et de défense, et une belle résistance face à Sainz puis Hamilton.

C’est justement Hamilton qui est quatrième, et il ajoute un point avec le meilleur tour en course. Russell est cinquième devant Leclerc, Gasly, Sainz, Norris et Piastri. Pérez termine 17e avec 5 arrêts.

Pos.PiloteVoitureEcartArrêts
01 Max Verstappen Red Bull Honda RBPT RB19 78 laps - 1h48m51.980s 1
02 Fernando Alonso Aston Martin Mercedes AMR23 +27.921 2
03 Esteban Ocon Alpine Renault A523 +36.990 2
04 Lewis Hamilton Mercedes W14 +39.052 2
05 George Russell Mercedes W14 +56.284 1
06 Charles Leclerc Ferrari SF-23 +61.890 2
07 Pierre Gasly Alpine Renault A523 +62.362 2
08 Carlos Sainz Ferrari SF-23 +63.391 2
09 Lando Norris McLaren Mercedes MCL60 +1 lap 2
10 Oscar Piastri McLaren Mercedes MCL60 +1 lap 1
11 Valtteri Bottas Alfa Romeo Ferrari C43 +1 lap 1
12 Nyck de Vries AlphaTauri Honda RBPT AT04 +1 lap 1
13 Guanyu Zhou Alfa Romeo Ferrari C43 +1 lap 2
14 Alex Albon Williams Mercedes FW45 +1 lap 2
15 Yuki Tsunoda AlphaTauri Honda RBPT AT04 +2 laps 1
16 Sergio Pérez Red Bull Honda RBPT RB19 +2 laps 5
17 Nico Hülkenberg Haas Ferrari VF-23 +2 laps 3
18 Logan Sargeant Williams Mercedes FW45 +2 laps 3
19 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-23 DNF 1
20 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR23 DNF 1

Recherche

Info Formule 1

Photos

Vidéos