Verstappen : On avait besoin d’un bon week-end, celui-ci était incroyable

Dépasser les retardataires, la principale difficulté

Recherche

Par Alexandre C.

25 avril 2022 - 14:00
Verstappen : On avait besoin d'un

C’est un Grand Chelem qu’a pu réaliser Max Verstappen à Imola (comme Charles Leclerc à Melbourne). Le doublé de Red Bull permet d’ailleurs au Néerlandais et à son équipe de se replacer dans la course aux deux championnats (surtout au classement des constructeurs).

A part son départ raté en course sprint, Max Verstappen a réalisé le week-end parfait. De son aveu, après déjà deux abandons, Red Bull avait grand besoin de ce genre de Grand Prix.

« Melbourne n’était pas génial pour nous. Et le début de la saison en général n’a pas été extraordinaire. Nous avions donc besoin d’un bon week-end. »

« Je ne m’attendais pas à ce que ce soit comme ça, mais bien sûr, quand vous avez un week-end comme celui-ci, c’est incroyable. Je veux dire, un doublé pour l’équipe, mais aussi un maximum de points marqués. »

« Et aussi, la façon dont nous avons géré la course… Vous savez, nous n’avons pas vraiment fait d’erreurs, nous avons fait le bon choix en passant des intermédiaires aux slicks, et à partir de là, nous avons juste contrôlé la course. »

« Bien sûr, ça semblait probablement facile à la télévision, mais vous devez toujours être concentré, surtout avec les retardataires. C’est facile de bloquer les pneus ou de passer par une partie humide et sortir de la piste. »

« Donc oui, il faut juste gérer ça. Mais la voiture se comportait vraiment bien. Bien sûr, nous l’avions déjà vu lors du Sprint, nous avions un bon rythme dans la voiture. Et nous avons pu prendre soin de nos pneus probablement assez bien. Donc, oui, un week-end très positif. »

Si Max Verstappen devait retenir une difficulté principale de cette course, elle était ainsi en même temps le témoignage de sa domination.

« Dépasser les voitures à un tour était le plus difficile. Certaines sont restées sur la trajectoire sèche, et j’ai dû les dépasser sur les zones humides. Ce n’était pas extraordinaire, mais c’est ce que c’est. Je veux dire, il faut juste faire avec. Mais encore une fois, c’est facile de sortir ensuite de la piste. »

Avec les évolutions reçues à Imola, Red Bull n’a-t-elle pas désormais la F1 la plus rapide ? Devant Ferrari ?

Max Verstappen ne s’avance pas trop pour ne pas mettre la pression sur les siens, et car la hiérarchie peut aussi évoluer de course en course.

« C’est toujours difficile à dire. Chaque circuit est différent. Si vous regardez Melbourne, certainement pas. Mais tout est une question de... Au final, c’est une question de détails, vous savez, vous devez toujours vous assurer que vous ayez un bon équilibre dans la voiture, et vous pouvez avoir la voiture la plus rapide, mais si vous avez un mauvais équilibre, ça ne marche pas. Il faut aussi prendre soin de ses pneus, et ce genre de choses est très important avec ces nouvelles voitures. »

« Et Miami, encore une fois, sera un grand point d’interrogation, et ce sera probablement un peu aléatoire pour certaines équipes. Avec un peu de chance, bien sûr, nous ferons un bon résultat, mais on ne peut pas savoir pour le moment. »

Qu’a pensé Max Verstappen quand Charles Leclerc a forcé les deux Red Bull à mettre un train de tendres, en deuxième moitié de course ? Fallait-il couvrir la stratégie de Ferrari ?

« J’ai juste entendu que Sergio et Charles étaient tous les deux rentrés aux stands, alors j’ai dit : "Est-ce que je peux avoir des pneus neufs aussi, s’il vous plaît ?". Mais tout était déjà prévu de toute façon. »

« Et c’est toujours plus agréable de conduire avec des pneus neufs qu’avec les anciens que nous avions. J’aurais pu aller jusqu’au bout avec mes médiums, mais ce n’est pas aussi agréable d’aller jusqu’au bout avec de vieux pneus. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos