Formule 1

Verstappen ne compte pas sur l’Australie, un ’week-end étrange’

La hiérarchie est connue plus tard

Recherche

Par Emmanuel Touzot

31 décembre 2019 - 11:17
Verstappen ne compte pas sur l’Australie,

Max Verstappen admet que les week-ends de Formule 1 ne sont pas palpitants du départ à l’arrivée, et avoue notamment que la première séance d’essais libres n’est plus aussi intéressante qu’elle l’était au début de sa carrière.

"C’est devenu de plus en plus ennuyeux" assure-t-il. "C’est devenu une procédure normale. Il faut travailler sur les réglages et s’assurer que tout est prêt car en général, la deuxième séance libre est la plus importante."

Néanmoins, il admet que cette première séance est un peu plus intéressante à Melbourne, lors du premier Grand Prix de l’année, même s’il est souvent difficile d’y voir clair parmi la hiérarchie et sur les performances de chacun.

"Je l’adore mais c’est un week-end étrange. Il est difficile de dire si nos performances sont bonnes en Australie. Il faut quelques courses pour voir la forme de chacun. L’Australie est parfois étrange et donne une image différente."

Un autre circuit qu’il adore est Bakou, même s’il admet que son accrochage avec Daniel Ricciardo a aidé à animer l’édition 2018 du GP : "Le sport a besoin de mieux s’établir là-bas. Le circuit a toujours été un spectacle, et c’est là que j’ai aidé" plaisante-t-il.

Mais en attendant que la saison reprenne, il veut prendre le temps... de prendre le temps ! Hors de question pour lui de partir en vacances ou de faire des choses trépidantes, il préfère abandonner son mode de vie très occupé : "Je suis heureux quand tout est fini."

"J’ai deux ou trois semaines de pause, je ne vais pas skier, je ne prends pas ce risque. Je ne le fais plus depuis plusieurs années. Je reste à la maison à rien faire. Vous êtes tellement souvent sur la route, parfois je ne veux pas vivre dans ma valise."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less