Verstappen ne comprend ni la manœuvre de Hamilton, ni sa pénalité

Il pointe l’inconstance des commissaires après le Brésil

Recherche

Par Alexandre C.

5 décembre 2021 - 23:15
Verstappen ne comprend ni la manœuvre de

Max Verstappen et Lewis Hamilton en avaient des choses à dire devant les commissaires, qui l’entendaient pour leurs multiples « clashes » en piste en Arabie saoudite. Et en premier lieu, à propos du fameux « brake-test » (ou non) du pilote Red Bull, qui a vu Lewis Hamilton lui rentrer dedans… alors que Max Verstappen voulait justement rendre à Lewis Hamilton la première place du Grand Prix.

Il y avait beaucoup de confusion en ce virage 27, lorsque le Néerlandais a ralenti. La seule certitude, c’est qu’il y a eu de l’incompréhension de part et d’autre.

Max Verstappen a ainsi répété qu’il n’avait « pas compris pourquoi » Lewis Hamilton avait heurté son train arrière alors que la Red Bull ralentissait.

« A un moment donné, l’équipe m’a dit que je devais rendre la position, je crois que c’était juste avant le virage 22. Après le virage 22 ou 23, j’ai voulu me déporter sur la droite, j’ai ralenti, j’ai freiné, j’ai rétrogradé... »

« Et il est resté super près derrière moi et je n’ai pas vraiment compris pourquoi, j’essayais juste de le laisser passer et j’allais de plus en plus lentement en rétrogradant… »

« On a eu un problème de communication et il m’est rentré dedans, c’est tout. »

C’est pour un autre incident, celui de la sortie hors-piste de Max Verstappen au premier virage, que le pilote Red Bull a écopé de 5 secondes de pénalité qui ont finalement scellé la victoire de Lewis Hamilton. Le Néerlandais a bien pris un avantage durable en sortant hors de la trajectoire selon la FIA.

Mais pour Max Verstappen, cette pénalité est injustifiée.

« Bien sûr, Lewis avait l’élan avec lui, un peu comme au Brésil, et j’ai freiné tard et je me suis retrouvé un peu hors de la trajectoire à un moment donné. J’ai eu un moment chaud et je suis sorti au large, mais il n’a pas non plus pris le virage et nous avons tous deux manqué le virage. »

« Je ne pense pas que ce soit juste comme pénalité pour moi, mais c’est ce que c’est. »

Alors que Christian Horner a fait déjà polémique en disant que la disparition de Charlie Whiting se faisait sentir à la FIA, Max Verstappen reste tout de même bien plus pondéré que son directeur d’écurie...

« Quand ils m’ont dit que j’avais la pénalité de cinq secondes, ce n’était plus la peine de se battre parce que je n’arriverais jamais à creuser un écart de cinq secondes. »

« Donc oui, beaucoup d’action, beaucoup de choses qui se sont passées. Je pense qu’en fin de compte, nous n’avions pas vraiment un rythme parfait en course, peut-être aussi que les pneus mediums n’étaient pas extraordinaires jusqu’à la fin. Les pneus durs [d’Hamilton] avaient un peu plus de vie en eux, mais comme toujours, c’est facile à dire après coup. »

« Au final, je ne pense pas que cette pénalité de cinq secondes soit correcte, mais à la fin, je ne veux pas trop en parler parce qu’ils ne méritent pas les mots qui sortent de ma bouche. »

Max Verstappen pointe l’inconstance des commissaires, eux qui n’avaient pas pénalisé le pilote Red Bull au Brésil pour une manœuvre comparable.

« Je trouve intéressant que ce soit moi qui reçoive une pénalité alors que nous roulons tous les deux sur les lignes blanches. Au Brésil, tout allait bien et maintenant, soudainement, je suis pénalisé. »

« On voit qu’on n’a pas pris le virage tous les deux, mais ça va. Je ne vais pas y passer trop de temps. Il faut aller de l’avant. Nous sommes à égalité de points et c’est excitant pour la Formule 1 en général. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos