Formule 1

Verstappen n’exigerait pas de Red Bull une F1 adaptée à son pilotage

Le mythe d’un style de pilotage exigeant pour Milton Keynes ?

Recherche

Par Alexandre C.

28 janvier 2021 - 18:22
Verstappen n’exigerait pas de Red (...)

Si Pierre Gasly et Alexander Albon ont tant souffert chez Red Bull, est-ce parce que le Néerlandais exige, et reçoit, de la part de Milton Keynes, une voiture très spécialement adaptée à son style de pilotage agressive ? En effet, Max Verstappen demanderait plutôt, on l’imagine, une voiture capable d’attaquer en virage, avec un arrière prévisible, pour pousser en confiance. Mais bien d’autres pilotes aussi formulent de telles demandes…

Le fait que Max Verstappen veuille une voiture « spéciale » du point de vue du pilotage est-il alors une invention, une fausse excuse pour expliquer les performances des numéros 2 chez Red Bull ?

Le Néerlandais s’est dit hors de toute accusation : « Comme pilote, peu importe si vous avez une voiture qui sous-vire, avec du survirage, une surface glissante, ou avec de l’adhérence. Vous vous adaptez constamment votre style de pilotage à tout cela. »

L’adaptabilité est une grande force de Lewis Hamilton, et visiblement, Max Verstappen y attache aussi beaucoup d’importance. C’est ainsi que l’on pourrait avec peine décrire « un » seul style de pilotage pour Max Verstappen : car il s’adapte tout le temps aux conditions.

« Si vous dites simplement "c’est mon style de pilotage", et c’est comme ça que ça va se passer, vous ne serez pas rapide. Je pense que l’on apprend au cours de toute sa carrière de pilote, du karting à la F3, que chaque week-end, la voiture se comporte un peu différemment. Donc, il faut toujours s’y adapter. »

« Et bien sûr, vous essayez de régler la voiture à votre convenance, mais elle ne sera jamais entièrement à votre goût. Il faut toujours la régler avec précision. Ou du moins, vous essayez. Et à la fin, c’est ce qui rend un pilote rapide. »

Cette adaptabilité, c’est d’ailleurs la base de la progression de tout pilote en formules junior, surtout quand cette progression est fulgurante, comme pour Max Verstappen…

« Je pense que je me suis toujours senti à l’aise, parfois en manque d’expérience parce que la première année en F1 tout est si nouveau, et en général en manque d’expérience en formule parce que je n’ai fait qu’une année en F3. »

« Mais grâce aux leçons que j’ai apprises dès mon plus jeune âge en karting, les bases sont les mêmes. »

« Il faut constamment s’adapter, s’adapter à des circonstances différentes et c’est en gros ce que vous faites en Formule 1 et vous vous améliorez simplement grâce à l’expérience. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less