Verstappen : Mercedes F1 ne pourra pas lui retirer son titre ’gagné en piste’

Le Néerlandais n’est pas nerveux alors que l’appel n’est pas encore décidé

Recherche

Par Olivier Ferret

16 décembre 2021 - 08:48
Verstappen : Mercedes F1 ne pourra (...)

Max Verstappen a fêté son premier titre mondial en Formule 1 à l’usine Red Bull Racing hier et il s’est confié sur la possibilité d’une journée de jeudi (aujourd’hui) qui pourrait être épique si Mercedes F1 venait à confirmer son appel... le jour du gala de la FIA et de la remise des prix.

Mercedes F1 a jusqu’à environ 19 heures ce soir (96 heures après la notification de l’intention) pour poursuivre ou non en appel sa protestation contre la fin de course à Abu Dhabi et les procédures de la voiture de sécurité non respectées selon elle.

"Je me sens bien," répond le Néerlandais lorsqu’on lui demande ce qu’il pense d’un éventuel appel de Mercedes.

"Je n’y pense pas trop en fait parce que je me sens comme le champion du monde. Ce qu’ils essaient de faire ne m’intéresse pas parce que je l’ai gagné en piste et ils ne pourront pas me retirer ça."

"Nous l’avons gagné quand il y avait un drapeau vert, nous les avons passés en piste et ils ne peuvent pas contester ça."

"L’appel possible... franchement je ne m’en occupe pas. Pour l’équipe c’est peut-être perturbant mais j’ai bien profité ces derniers jours."

Pense-t-il que les relations avec Mercedes sont totalement rompues comme le disait son père ?

"Hmm... je pense que je peux oublier ou pardonner. Mais pour l’instant cela ne sert à rien d’y penser. Par exemple j’ai vu Toto Wolff au restaurant à côté de moi à Monaco, juste avant l’Arabie saoudite et nous avons eu une petite discussion. Normale. Bien sûr il est à fond pour son équipe et de notre côté c’est pareil pour la nôtre."

"Mais après ça, il faut accepter la défaite aussi, même si je comprends qu’elle fasse très mal puisqu’ils ont dominé la course. Je pense que c’est la différence entre nos deux équipes."

Verstappen admet que la chance a pour une fois été de son côté.

"Les gens disent que c’était une victoire chanceuse. Absolument, la victoire était très chanceuse."

"Mais nous avons également été très malchanceux tout au long de la saison, sinon le championnat aurait été décidé bien plus tôt, même avec la domination de Mercedes vers la fin de la saison."

"Je me dis que d’avoir parfois un peu de chance dans ta vie, c’est bien aussi."

A ses côtés, Christian Horner parle aussi maintenant de justice.

"Il y a de la chance sur cette dernière course, mais sur l’ensemble de la saison, c’est finalement la justice qui a été rendue. Tant de choses ont été contre Max cette année. Quand on pense à Imola, un drapeau rouge, Lewis est dans le bac à gravier, il recommence la course en 2e place."

"Vous pensez à Silverstone, vous pensez à la Hongrie, où nous avons été éliminés de la course avec nos deux voitures à cause de Bottas, vous pensez à l’Azerbaïdjan, où un pneu a explosé et il a perdu la tête de la course."

"Ensuite, évidemment, même à Abu Dhabi, au départ, où il a pris la tête de la course et Lewis coupe la chicane au virage six et aucune pénalité n’a été infligée. Nous avons eu le sentiment que les décisions étaient le plus souvent contre nous. Et enfin, une voiture de sécurité causée par une Williams nous a donné l’opportunité de lancer quelque chose de manière stratégique lors de ces cinq derniers tours et cela a payé."

Enfin le pilote Red Bull suit aussi la controverse autour des actions du directeur de course, Michael Masi, qui a été fortement critiqué pour sa gestion de la course à Abui Dhabi mais aussi pour une série de décisions incohérentes cette année, et qui est sous pression dans son rôle. La FIA a lancé une analyse hier lors du Conseil Mondial.

"C’est un travail vraiment difficile qu’il a. Les gens disent qu’il a peut-être besoin d’aide. Ouais, c’est juste. Tout le monde a besoin d’aide. J’ai aussi besoin d’aide."

"Michael est un gars sympa et il fait de son mieux et c’est très injuste de commencer à lui déverser autant de haine maintenant parce que c’est un travail très difficile," conclut Verstappen.

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos