Formule 1

Verstappen gagne une non-course en Belgique, Russell sur le podium

Après trois tours sous Safety Car à cause de la pluie

Recherche

Par Emmanuel Touzot

29 août 2021 - 18:44
Verstappen gagne une non-course en (...)

C’est un Grand Prix de Belgique absolument fou qui se dessine à Spa-Francorchamps après des qualifications disputées sous la pluie. La course, elle aussi, doit être marquée par les fortes averses qui baignent le tracé de l’Ardenne belge depuis le début du week-end.

Max Verstappen a signé la pole position pour 3 dixièmes devant un George Russell en état de grâce, qui a signé la première ligne pour 13 millièmes devant celui qui pourrait être l’an prochain son équipier, Lewis Hamilton.

Daniel Ricciaro a signé le quatrième temps, sa meilleure qualif avec McLaren et une maigre consolation pour l’équipe qui aurait pu jouer la pole position avec Lando Norris. Mais ce dernier s’est crashé en Q3 et s’élancera 14e après une pénalité consécutive à un changement de boîte de vitesses.

En troisième ligne, ce sont Sebastian Vettel et Pierre Gasly qui devancent Sergio Pérez. Valtteri Bottas a signé le huitième temps en qualifications mais s’élance 12e après sa pénalité pour l’accident en Hongrie. Esteban Ocon accompagne Pérez et devance Charles Leclerc et Nicholas Latifi.

Fernando Alonso s’élance 13e. Lance Stroll, qui a pris lui aussi une pénalité pour le même motif que Bottas, s’élance bon dernier, juste derrière Nikita Mazepin. Kimi Räikkönen s’élancera des stands après un changement d’aileron arrière.

14h30 : L’avant course a pris une tournure particulièrement folle à cause de la pluie, puisque Sergio Pérez a écrasé sa Red Bull dans les barrières aux Combes ! Le Mexicain a détruit l’aileron avant mais aussi le demi-train avant droit, et il est probable qu’il ne puisse pas s’élancer !

14h31 : Red Bull confirme que le Mexicain ne s’élancera pas : "Il y a trop de dégâts sur la suspension, c’est fini pour nous."

14h45 : La température de l’air est de 12,8 degrés, et celle de la piste de 14,9 degrés. Les conditions sont toujours très précaires et la pluie bat son plein sur le circuit de Spa.

14h51 : La direction de course annonce que le départ du tour de formation se fera derrière la voiture de sécurité. Ce sera l’occasion pour la direction de course de savoir si le départ peut, ou non, être lancé normalement. Compte tenu des conditions actuelles, cela semble pour le moment peu probable.

14h55 : Le Grand Prix ne commencera pas derrière la voiture de sécurité, tant que ce sont des tours de formation, comme le rappelle Peter Bonnington, l’ingénieur de Lewis Hamilton, à son pilote : "Si nous faisons une dizaine de tours derrière la Safety Car, ça comptera comme tours de formation, et nous ne pourrons pas te parler pendant cette période."

15h00 : Compte tenu des conditions, il est bon de rappeler que la course distribue des points à partir du moment où 2 tours sont effectués. Jusqu’à 75% de la distance totale de la course, la moitié des points sont distribués, et 100% une fois cette marque passée.

15h01 : Le départ est retardé ! Les conditions semblent trop difficiles pour lancer la course dès maintenant, et le départ est annoncé pour 15h10.

15h05 : La direction de course annonce désormais le départ à 15h15.

15h07 : Max Verstappen explique à la radio que la course aurait pu être débutée à l’heure et que l’attente "n’aide pas" les pilotes.

15h09 : Le départ du tour de formation est désormais repoussé à 15h20.

15h15 : Les équipes s’apprêtaient à préparer les monoplaces pour le départ, mais le tour de formation est désormais décalé à 15h25.

15:23 : McLaren annonce à Ricciardo que la météo va empirer dans 15 ou 20 minutes, mais il semble que le tour de formation soit sur le point de commencer.

15h25 : C’est parti pour un tour de formation qui va conditionner la suite de la course. Cependant, les pilotes ne peuvent pas parler à leur équipe durant cette période de tours de formation.

15h26 : Hamilton, troisième, déclare qu’il ne voit rien dans Kemmel, après le Raidillon. Verstappen explique qu’il veut laisser plus d’espace derrière la voiture de sécurité car il ne voit rien non plus. Difficile d’imaginer un départ dans ces conditions, car toute la piste est détrempée.

15h27 : Norris est du même avis : "C’est vraiment horrible, je ne peux pas voir la voiture devant." Bottas explique avoir "zéro visibilité".

15h29 : Fort logiquement, la voiture de sécurité fait un deuxième tour de formation.

15h31 : Russell dit ne rien voir avant le Raidillon, Giovinazzi décrit la piste comme "inconduisible", et Verstappen juge qu’il est possible de lancer la course. Mais le drapeau rouge est déployé !

15h43 : Red Bull négocie avec la direction de course pour que Sergio Pérez puisse revenir en course si les mécaniciens parviennent à réparer sa monoplace. Il n’est pas exclu qu’il puisse le faire !

15h58 : La pluie tombe toujours sur le circuit de Spa-Francorchamps, et le radar ne prévoit aucune amélioration. Il est difficile d’imaginer comment la fin d’après-midi va se dérouler à cette heure.

16h04 : La voiture médicale fait un tour de circuit pour étudier les conditions de piste.

16h14 : Michael Masi confirme que la durée de 3 heures de l’événement a débuté à 15h00 lors du tour de formation, et qu’elle ne pourra pas continuer après 18 heures. Ce sera donc une course au temps, si elle se lance.

16h18 : La direction de course confirme à Red Bull que Sergio Pérez pourra faire un départ depuis la voie des stands !

16h31 : La direction de course confirme à McLaren que si deux tours sont effectués officiellement derrière la voiture de sécurité, le résultat sera entériné avec la moitié des points.

16h37 : Le décompte des 3 heures de l’événement est lancé depuis 15 heures, et la F1 va donc lancer une course qui ressemblera à un sprint, si toutefois le départ a lieu.

16h51 : Masi confirme auprès de Red Bull que deux tours seraient effectués sous Safety Car pour distribuer la moitié des points et entériner le résultat du Grand Prix de Belgique.

16h56 : La météo est strictement la même, et le radar montre la prochaine éclaircie... à 22 heures ! Situation très difficile à Spa-Francorchamps, et la direction de course semble de plus en plus réfléchir à ne pas rouler, la sécurité n’étant absolument pas assurée sur la piste pour les pilotes.

16h59 : Lors du premier roulage sous Safety Car, Sebastian Vettel s’est emporté contre la direction de course : "Les conditions sont pires que les 20 dernières minutes. Qu’est-ce qui a changé ? Rien. La seule chose qui change, ce sont les droits télé." Son ingénieur lui a répondu "le directeur de course est heureux d’entendre tes commentaires". Ce à quoi Vettel a répondu : "Désolé, je ne le paie pas autant que les diffuseurs télé, je travaille gratuitement." Ambiance !

17h00 : Il reste officiellement une heure de course, selon le décompte de l’événement.

17h02 : D’après l’Institut Royal de la Météo belge, la pluie pourrait très nettement se réduire aux alentours de 17h15 ! Va-t-on avoir une course sprint de quelques dizaines de minutes ?

17h04 : La limite de temps des 3 heures est suspendue ! Il est possible que le Grand Prix aille plus loin que 18 heures, comme l’a confirmé Michael Masi auprès de Ferrari. Cela permettrait, dans le cas d’une amélioration à 17h15, de faire une heure de course.

17h06 : La Medical Car est de retour en piste et cette fois, au lieu de ne faire qu’un tour, elle enchaîne les boucles du circuit, qui est cependant vraiment détrempé.

17h15 : On entre désormais dans une possible période plus calme au niveau de la pluie. Si la course a une chance de s’élancer, ce sera certainement dans les prochaines minutes, car la visibilité va également décroître au fil des minutes et des heures.

17h25 : Chez Alpine F1, on essaie de se réchauffer comme on peut, mais surtout de s’amuser en attendant !

17h27 : Alan van der Merwe, le pilote de la voiture médicale, confirme que les conditions de l’asphalte ne posent pas trop problème, mais que la visibilité est catastrophique : "Quand on est seul en piste ça va, et je suis sûr que Max aurait eu une bonne visibilité, mais pas pour les autres."

17h30 : La direction de course annonce une nouvelle communication sur la météo à 17h45.

17h32 : La direction de course communique sur l’arrêt du compte à rebours de 3 heures : "Le décompte de temps de l’événement a été arrêté pour essayer de faire une course d’une heure aujourd’hui." Il semble bien que ce soit aujourd’hui ou jamais pour le Grand Prix de Belgique, avec la mention du jour même.

17h35 : Il semblerait que les prévisions de l’IRM aient évolué, avec un arrêt de la pluie désormais prévu à 18 heures. Hier, la Formule 3 a terminé aux alentours de 19h30, ce qui laisserait une heure pour faire entre 20 et 25 tours de course. Tout cela, évidemment, si le radar est correct.

17h45 : L’update de la météo arrivera finalement à 17h55... le brouillard semble tomber sur le circuit, ce qui n’arrange rien.

17h53 : Les conditions semblent s’améliorer, avec une pluie très réduite et une visibilité meilleure, au moins quand personne n’est en piste.

17h55 : La direction de course donnera une autre évaluation de la météo à 18 heures.

17h56 : La voiture médicale est repartie faire des tours de circuit pour étudier les conditions. Va-t-elle être décisive pour la mise à jour de 18h00 ? Réponse dans quelques minutes.

18h00 : La direction de course donnera une autre évaluation de la météo à 18h05.

18h02 : George Russell assure que le départ, s’il y en a un, se fera de manière lancée : "J’y ai pensé mais ça ne serait pas très amusant pour chacun. Mais on pourrait faire 3 tours lentement pour être en sécurité, mais ça serait vraiment dommage. Ce sera un départ sous voiture de sécurité quoi qu’il arrive. Mais c’est frustrant pour tout le monde."

18h05 : Bernd Maylander, le conducteur de la voiture de sécurité, a remis son casque, alors que des sifflets se font entendre dans les tribunes.

18h07 : La course va être relancée à 18h17 !

18h08 : Les pilotes auront l’obligation de chausser les pneus maxi pluie, mais il était de toute façon peu probable de voir les voitures s’équiper de gommes intermédiaires, alors que certaines parties du circuit sont encore détrempées.

18h11 : L’aileron arrière de Lance Stroll a été modifié durant la pause, mais la course était déjà débutée, ce qui pourrait lui causer une pénalité. Le dossier est entre les mains des commissaires.

18h13 : Les pilotes sont remontés dans les voitures et les derniers ajustements sont effectués pour que chacun puisse prendre le départ dans les meilleures conditions.

18h14 : La F1 a communiqué le nom de la personne qui fer les interviews après-course - en l’occurrence Paul di Resta - , il semble donc que la course soit lancée pour être disputée.

18h15 : Stroll est pénalisé et devra s’élancer de la voie des stands. Reste à savoir comment la procédure de départ va être orchestrée.

18h17 : Les conditions s’étaient améliorées... mais la pluie revient fort ! Cependant, la procédure de départ est relancée, et l’on va voir comment va se dérouler le départ dans les prochaines minutes.

18h18 : Les voitures sont dans le tour de formation avec la voiture de sécurité, mais on ne sait pas encore quelle sera la procédure au terme de ce tour. Il n’set plus question de tours, mais d’un décompte d’une heure dès maintenant.

18h19 : On annonce un départ lancé au terme de ce tour, avec Räikkönen, Pérez et Stroll dans les stands. Il y aura donc 17 voitures en piste, et seule la moitié des points sera distribuée, puisque l’on ira pas à 75% de la distance.

18h21 : La voiture de sécurité reste en piste pour le moment. Les pilotes s’élançant de la voie des stands ont donc pu revenir à l’arrière du peloton, toutes les voitures étant considérées comme s’étant élancées depuis les stands.

18h24 : La piste ne semble pas en conditions idéales, mais Pérez assure que les conditions s’améliorent, lui qui est en fond de peloton.

18h25 : La voiture de sécurité reste en piste, deux tours ont été faits, et le résultat peut donc être entériné en cas de besoin !

18h26 : Le drapeau rouge est de nouveau déployé !

18h27 : Cette fois-ci, il semblerait que la course soit terminée, vu que la météo ne s’améliore pas du tout, et que la piste semble dans des conditions similaires à celle de tout l’après-midi.

18h32 : La décision de la direction de course est discutable, car l’attribution de la moitié des points se fait sur un véritable non-événement. Bien sûr, la décision de ne pas lancer les pilotes dans des conditions absolument déplorables est la bonne, tant le danger était énorme, mais la gestion reste douteuse. Le pire serait désormais, pour les fans dans les tribunes, d’attendre 19h17 pour avoir un résultat et une course entérinés.

18h39 : Toto Wolff explique ce que lui ont rapporté ses pilotes : "C’est trop dangereux dans Eau Rouge, dans le Raidillon et dans la ligne droite. Dès la deuxième ou troisième voiture, il n’y a plus de visibilité. Bien que j’aime la course automobile, ça va trop loin." Interrogé sur la possibilité d’une course sous drapeau vert pendant deux tours, Wolff juge que c’était le pire scénario : "Je pense que ces deux tours seraient le plus dangereux. Donc ça n’arrivera pas."

18h45 : La course ne reprendra pas ! Le résultat est donc entériné avec la moitié des points, et Max Verstappen remporte un anecdotique Grand Prix de Belgique, le premier de sa carrière.

George Russell signe son premier podium en carrière, on peut y voir un retour des choses pour sa désillusion de Sakhir 2020, et il s’agit du premier podium de Williams F1 depuis Bakou 2017. Hamilton est troisième devant Ricciardo, qui signe son meilleur résultat pour McLaren.

Vettel est cinquième devant Gasly et Ocon, puis Leclerc, Latifi et Sainz. C’est aussi la première fois depuis Monza / Sakhir 2017 que Williams marque des doubles points sur deux courses consécutives.

Nikita Mazepin enregistre le premier meilleur tour en course de sa carrière, mais c’est là aussi anecdotique.

Il s’agit en distance du Grand Prix le plus court de l’histoire. En termes de temps depuis le départ, en revanche, on est proches du record du Grand Prix du Canada 2011 pour le GP le plus long de l’Histoire.

Mise à jour : Nikita Mazepin n’a pas de meilleur tour, car un seul tour a officiellement compté dans le classement et il en faut au moins deux pour attribuer cette distinction.

Classement de la course :

Pos.PiloteVoitureEcartArrêts
01 Max Verstappen Red Bull Honda RB16B 1 lap - 3m27.071s 0
02 George Russell Williams Mercedes FW43B +1.995 0
03 Lewis Hamilton Mercedes W12 +2.601 0
04 Daniel Ricciardo McLaren Mercedes MCL35M +4.496 0
05 Sebastian Vettel Aston Martin Mercedes AMR21 +7.479 0
06 Pierre Gasly AlphaTauri Honda AT02 +10.177 0
07 Esteban Ocon Alpine Renault A521 +11.579 0
08 Charles Leclerc Ferrari SF21 +12.608 0
09 Nicholas Latifi Williams Mercedes FW43B +15.485 0
10 Carlos Sainz Ferrari SF21 +16.166 0
11 Fernando Alonso Alpine Renault A521 +20.590 0
12 Valtteri Bottas Mercedes W12 +22.414 0
13 Antonio Giovinazzi Alfa Romeo Ferrari C41 +24.163 0
14 Lando Norris McLaren Mercedes MCL35M +27.110 0
15 Yuki Tsunoda AlphaTauri Honda AT02 +28.329 0
16 Mick Schumacher Haas Ferrari VF-21 +29.507 0
17 Nikita Mazepin Haas Ferrari VF-21 +31.993 0
18 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR21 +34.108 0
19 Kimi Räikkönen Alfa Romeo Ferrari C41 +36.054 0
20 Sergio Pérez Red Bull Honda RB16B +38.205 0

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less