Verstappen gagne à Austin, Red Bull gagne le titre constructeurs

Le Néerlandais est venu à bout de Hamilton

Recherche

Par Emmanuel Touzot

23 octobre 2022 - 22:47
Verstappen gagne à Austin, Red Bull (...)

Carlos Sainz a signé une pole position presque inattendue à Austin lors des qualifications du Grand Prix des États-Unis de F1. Le pilote Ferrari a devancé Charles Leclerc, qui écope de dix places de pénalité à cause d’un changement de moteur.

Aussi, l’Espagnol est accompagné en première ligne par Max Verstappen, et les deux hommes devanceront les pilotes Mercedes F1 au départ. Avec un bon départ, Lewis Hamilton et George Russell pourront tenter de suivre la Ferrari et la Red Bull... c’est en tout cas l’espoir du septuple champion du monde.

Lance Stroll et Lando Norris partageront la troisième ligne, devant Valtteri Bottas et le surprenant Alex Albon, toujours impressionnant au volant de sa Williams FW44. Sergio Pérez, qualifié quatrième mais pénalisé, sera neuvième, devant Sebastian Vettel.

Pierre Gasly et Leclerc s’élancent en 11e et 12e places, et Esteban Ocon partira des stands après qu’Alpine F1 a changé son moteur.

Red Bull pourrait décrocher ce week-end le titre mondial des constructeurs, avec plusieurs scénarios possibles. Un accomplissement qui aurait un retentissement énorme pour l’équipe après le décès du fondateur de la marque, Dietrich Mateschitz, survenu ce samedi.

20h33 : Pirelli prévoit des stratégies à deux arrêts avec un départ en gommes mediums. La possibilité de voir des tactiques à trois arrêts est totalement envisageable, en plus des changements stratégiques liés aux Safety Car et Virtual Safety Car.

20h35 : Les voitures ont rejoint la grille de départ, alors qu’il reste 25 minutes avant le lancement du tour de formation.

20h42 : Alors qu’une minute d’applaudissements puis de silence a lieu en l’honneur de Mateschitz, Mercedes s’affaire sur la W13 de Hamilton pour un changement des disques de freins avant.

20h50 : Le problème est toujours en train d’être réglé sur la Mercedes, le Britannique s’étant plaint plus tôt d’avoir eu la sensation que la voiture tirait sur le côté au freinage. Les mécaniciens sont en train de remonter les écopes, les caches et les dernières pièces pour remettre les roues.

20h58 : Kevin Magnussen, Fernando Alonso, Mick Schumacher et Esteban Ocon, soit les Haas et les Alpine, seront en gommes dures au départ. Les autres pilotes ont chaussé les pneus mediums.

21h00 : Christian Horner a expliqué pourquoi la minute d’hommage s’est faite sur fond de musique : "C’était très émouvant, mais il y avait une fierté dominante de qui il est, de ce qu’il a accompli et de ce qu’il a fait pour nous tous. Il n’aurait pas voulu d’une minute de silence, c’est sûr, et c’est pourquoi nous avons mis la musique à fond toute la matinée. Il aimait la course, il était passionné, il a donné une opportunité à tant de pilotes et le meilleur hommage que nous puissions lui rendre est d’essayer de gagner ce championnat des constructeurs."

Départ : Verstappen passe Sainz dès l’envol, et l’Espagnol fait un tête-à-queue au premier virage, touché par la Mercedes de Russell.

Tour 1 : Verstappen mène devant Hamilton et Stroll, puis Russell et Vettel. Le suspense dans la lutte pour la victoire prend un coup, la Red Bull devançant une Mercedes et une Aston. Pérez est déjà septième, Leclerc dixième et Sainz doit rentrer aux stands à cause d’une crevaison.

Tour 2 : Ferrari fait abandonner Sainz, la suspension a dû être touchée. Devant, Verstappen prend déjà le large devant Hamilton et Stroll. Pérez dépasse Norris pour la sixième place.

Tour 3 : Meilleur tour en course pour Verstappen en 1’41"696, sept dixièmes plus vite que Hamilton. Russell est sous enquête et dans le sillage de Stroll, qui pointe déjà à 3 secondes de Hamilton. Leclerc a pris la neuvième position.

Tour 4 : L’écart entre les deux leaders est de 2 secondes, et Stroll perd beaucoup de temps, sans que Russell ne parvienne à le dépasser. Pérez s’est en revanche défait de Vettel, et Gasly a dépassé Norris. Bottas prend la dixième place à Albon. Ferrari confirme que c’est un problème hydraulique qui a mis fin à la course de Sainz.

Tour 5 : Verstappen ne semble pas attaquer, puisqu’il tourne à près d’une seconde de son meilleur temps en course du tour 2. L’écart augmente doucement, tandis que Russell dépasse Stroll. Alonso dépasse Albon.

Tour 6 : Pérez dépasse Stroll et l’on voit que son aileron avant est légèrement abîmé. Verstappen joue de prudence car il explique à la radio que les bourrasques sont très violentes. Latifi est sorti de piste sans gravité.

Tour 7 : L’écart est stable en tête, Hamilton et Russell essaient d’accélérer alors que Pérez est désormais dans leur sillage. Chez Ferrari, l’ingénieur de Leclerc lui annonce le Plan B en matière de stratégie, alors que le Monégasque est septième. Gasly s’est aussi défait de Norris.

Tour 8 : Verstappen dépasse les 3 secondes d’avance sur Hamilton, qui a perdu du temps dans la dernière boucle, tout come Russell et Pérez. Le Néerlandais est le seul pilote à ne pas voir ses performances se réduire sur se tour.

Tour 9 : Pérez ne parvient toujours pas à revenir sur Russell. La traînée de la Mercedes est compensée par le manque d’appui à l’avant de la Red Bull à cause de la dérive verticale manquante.

Tour 10 : Hamilton commence à voir de la dégradation sur son pneu avant gauche, malgré un meilleur premier secteur absolu. Albon et Zhou sont rentrés aux stands, ce qui pourrait les obliger à s’arrêter à trois reprises. Verstappen se plaint du vent.

Tour 11 : Verstappen possède 3"7 d’avance sur Hamilton et 10"6 sur Russell. Pérez est à une seconde du Britannique et il devance Stroll de 4"3. Vettel est à deux secondes de son équpier mais voit Leclerc revenir dans son sillage. Gasly et Norris suivent à 7 secondes de la Ferrari, et 3 secondes devant l’Alpine d’Alonso. Chez les pilotes s’étant arrêtés, les deux options sont les pneus tendres et les pneus durs, ce qui crée déjà des premiers décalages stratégiques.

Tour 12 : Hamilton a expliqué à la radio que ses pneus vont bien, mais il s’arrête à la fin de la 12e boucle ! Leclerc dépasse Vettel.

Tour 13 : Le septuple champion du monde ressort septième avec les pneus durs. Verstappen est en tête avec 12 secondes d’avance sur Russell et Pérez. Verstappen couvre la stratégie de son rival et s’arrête, tout comme Russell.

Tour 14 : Pérez a hérité de la tête de la course, Verstappen ressort en gommes dures, deuxième juste devant Stroll. Russell a lui aussi chaussé des pneus durs. Leclerc en profite pour dépasser Stroll et prendre la troisième place.

Tour 15 : Pérez s’est arrêté à son tour, il ressort sixième derrière Hamilton, mais devant Russell. Verstappen a repris la tête devant Leclerc et les pilotes Aston Martin F1, qui doivent encore s’arrêter.

Tour 16 : Stroll s’est arrêté et il est reparti huitième en pneus mediums. Hamilton a dépassé Vettel et améliore son propre meilleur tour en course. Il est pour l’instant dans des chronos similaires à ceux de Verstappen, et les deux hommes roulent plus vite que Leclerc, qui est intercalé entre eux.

Tour 17 : Leclerc propose le Plan E à son équipe. La Ferrari pourrait-elle disputer le Grand Prix des Etats-Unis avec un seul arrêt ?

Tour 18 : Bottas est à l’arrêt après un tête-à-queue dans l’avant-dernier virage. L’Alfa est dans les graviers et la voiture de sécurité est déployée. Leclerc, Vettel, Alonso, Ocon, Schumacher, Magnussen et Albon en profitent pour s’arrêter.

Tour 19 : Verstappen est en tête devant Hamilton, Pérez et Leclerc. Russell est cinquième devant Vettel et Stroll, puis Gasly, Alonso et Norris. Tsunoda est 11e devant Ocon, Schumacher, Zhou, Magnussen, Ricciardo, Albon et Latifi.

Tour 21 : La course va être relancée !

Tour 22 : La relance se passe sans encombre pour le top 10 dans les premiers virages. Mais dans la longue ligne droite, Alonso et Stroll se sont accrochés. L’Aston Martin est partie en tête-à-queue et a tapé les glissières, tandis qu’Alonso est reparti et rentre aux stands. La voiture de sécurité revient en piste. Stroll va bien et est sorti de sa voiture.

Tour 23 : Le ralenti montre que Stroll s’est décalé beaucoup trop tard, en réaction à un décalage d’Alonso. Les deux futurs équipiers se sont touchés et l’Alpine a décollé du train avant pour aller percuter le rail. Heureusement, il a évité de quelques mètres une des ouvertures dans le rail, où un choc aurait pu être dramatique. Norris a vu son carénage de roue avant endommagé par un débris qui a aussi percuté le Halo.

Tour 25 : La course va reprendre !

Tour 26 : Verstappen conserve la tête devant Hamilton, Pérez, Leclerc et Russell. Vettel est sixième devant Gasly, Tsunoda, Norris et Schumacher. Magnussen est 11e devant Ocon.

Tour 27 : Verstappen se met immédiatement à l’abri en signant le meilleur tour en course en 1’41"378, six dixièmes plus vite que Hamilton. Pérez est à une seconde du Britannique mais doit surtout se défendre face à Leclerc. Gasly est sous enquête pour ne pas avoir respecté la distance de 10 longueurs entre deux voitures sous Safety Car.

Tour 28 : Hamilton tente de s’accrocher mais l’écart frôle les deux secondes. Verstappen se plaint toutefois de la maniabilité de sa monoplace. Leclerc se plaint de la vitesse de pointe de la Red Bull puisqu’il n’arrive pas à dépasser Pérez.

Tour 29 : Leclerc attaque Pérez mais ne négocie pas son virage et doit céder la place qu’il avait presque prise.

Tour 30 : Verstappen signe le meilleur tour en 1’41"045, mais Hamilton parvient à limiter la perte de temps derrière la Red Bull. Leclerc se défait enfin de Pérez et prend la troisième place.

Tour 31 : L’écart reste de 1"6 entre les deux leaders, et Leclerc comme Pérez restent à bonne distance de Hamilton. En revanche, Russell est proche de Pérez. Gasly prend cinq secondes de pénalité.

Tour 33 : Hamilton a réussi à reprendre un peu de temps à Verstappen dans ce tour, et l’écart est toujours d’une seconde et demie. Leclerc perd du temps sur les deux hommes et a repoussé Pérez à plus d’une seconde. Verstappen est inquiet de l’aspect imprévisible de sa voiture.

Tour 34 : Schumacher est repassé par les stands, comme Tsunoda et Gasly, les pilotes ayant chaussé des mediums repassant en gommes dures. Et Hamilton s’arrête pour tenter un undercut !

Tour 35 : Le Britannique est ressorti derrière Vettel en sixième place et il améliore ses deuxième et troisième secteurs absolus. Verstappen et Leclerc s’arrêtent ensemble !

Tour 36 : Image rare, l’arrêt de Verstappen se prolonge, avec 11 secondes d’immobilisation ! Leclerc a réussi à le dépasser dans les stands, et Hamilton est largement devant les deux hommes, avec six secondes de marge ! Hamilton est en pneus durs, Leclerc et Verstappen en gommes mediums. Russell s’arrête à la fin du tour.

Tour 37 : Russell est ressorti derrière Magnussen, et surtout à cinq secondes de Verstappen. Hamilton a signé le meilleur tour en course en 1’40"395. Leclerc remonte rapidement sur Hamilton.

Tour 38 : Leclerc signe le meilleur tour en course en 1’39"731, battu par Verstappen en 1’39"541. La Mercedes est bien plus lente avec ses pneus mediums, mais les pneus mediums de ses deux rivaux doivent tenir près de 20 tours. Pérez est en tête mais s’arrête au stand, laissant Vettel en tête du Grand Prix !

Tour 39 : Pérez est ressorti cinquième en gommes mediums, devant Russell. Vettel mène son 3500e tour en carrière, quelques semaines avant sa retraite ! Verstappen se défait de Leclerc pour la troisième place provisoire, la deuxième virtuelle. Il doit désormais remonter sur Hamilton.

Tour 40 : Gasly est sous enquête car sa pénalité n’a apparemment pas été appliquée comme elle le devrait. Hamilton perd du temps derrière Vettel.

Tour 41 : Hamilton se défait de l’Allemand au premier virage, il possède désormais 3"5 d’avance sur Verstappen, toujours troisième. Leclerc est toujours dans le sillage de ce dernier. Zhou a dépassé Tsunoda pour la dixième place, juste derrière Albon.

Tour 42 : Vettel s’arrête, et Magnussen est sous enquête pour avoir ignoré les drapeaux jaunes, alors qu’il point au sixième rang. Aston martin a raté l’arrêt de Vettel, une roue ayant été bloquée. L’Allemand ressort 13e alors qu’il était deuxième en entrant. Gasly prend dix secondes de pénalité supplémentaires.

Tour 43 : Norris a dépassé Zhou et passe dixième. L’écart en tête entre Hamilton et Verstappen est de 3"1. Leclerc est toujours à moins d’une seconde du Néerlandais. Pérez est quatrième devant Russell, Magnussen et Alonso, qui ne s’est pas arrêté depuis son accident et est remonté dans les points. Ocon, Albon et Norris complètent le top 10. Latifi prend 5 secondes pour avoir poussé Schumacher hors piste.

Tour 44 : Verstappen accélère et reprend près d’une seconde à Hamilton, l’écart tombant à 2"2. Leclerc est repoussé à 1"3 de la Red Bull. Pérez reprend une seconde au tour à Leclerc.Norris dépasse Albon pour la neuvième place.

Tour 45 : L’écart est stable sur ce tour entre les deux leaders, et derrière, Norris a dépassé Ocon.

Tour 46 : Le Français opère son deuxième arrêt et ressort 16e.

Tour 47 : L’écart entre Hamilton et Verstappen passe sous les deux secondes, le pilote Red Bull continuant à bénéficier de l’avantage de ses gommes mediums. Leclerc a totalement décroché, à 4 secondes du Néerlandais. Il a désormais 3"2 d’avance sur Pérez.

Tour 48 : Hamilton tente de résister mais le deuxième secteur est à son avantage, la longue ligne droite bénéficiant à la RB18.

Tour 49 : Pour la première fois, l’écart entre les deux est inférieur à une seconde. Alonso perd son rétroviseur droit, qui bougeait depuis son accident, mais l’Espagnol dépasse Magnussen pour la sixième place.

Tour 50 : Verstappen est à moins d’une demi-seconde de son ancien rival pour le titre, et il remonte à hauteur dans la ligne droite de retour au deuxième secteur. Le Néerlandais prend la tête de la course à sept boucles de l’arrivée, non sans avoir tenté de résister. Norris a dépassé Magnussen pour la septième place.

Tour 51 : Hamilton se plaint que Verstappen soit sorti large, et Red Bull demande à son pilote de faire attention aux limites de piste. Hamilton est à moins d’une seconde mais sa W13 ne parvient pas à profiter du DRS. Derrière, Vettel est en grande forme et dépasse Albon pour la neuvième place.

Tour 52 : Verstappen prend un drapeau noir et blanc pour les limites de piste, c’est donc son dernier avertissement.

Tour 53 : Hamilton est malheureusement sorti de la zone DRS, ce qui va compliquer sa tâche, mais il informe son équipe qu’il a vu Verstappen sortir des limites de piste dans le dernier virage. "Et possiblement dans le virage 9", ajoute-t-il pour que son équipe regarde les replays.

Tour 54 : L’écart entre les deux hommes dépasse désormais les deux secondes, et Hamilton est lui aussi averti pour les limites de piste. Plus loin, Norris est revenu sur Alonso, et Vettel remonte sur Magnussen. Mercedes arrête Russell pour qu’il aille prendre le meilleur tour en course.

Tour 55 : Verstappen a 3"5 d’avance sur Hamilton. Norris prend la sixième place à Alonso.

Dernier tour : L’écart dépasse désormais les 4 secondes entre les deux hommes de tête.

Arrivée : Verstappen gagne la course et permet à Red Bull de remporter le titre mondial des constructeurs. Hamilton termine deuxième et passe près de sa première victoire de la saison. Leclerc est troisième devant Pérez et Russell, qui prend le meilleur tour en course en 1’38"788 dans le dernier tour.

Norris est sixième devant Alonso et Vettel, qui a dépassé Magnussen dans le dernier tour au prix d’une attaque exceptionnelle ! Magnussen est neuvième devant Tsunoda et Ocon, qui termine à la porte des points. Albon et Zhou suivent devant Gasly et Schumacher, qui a pris 5 secondes de pénalité pour non-respect des limites de piste. Ricciardo termine 16e devant Latifi.

Mise à jour : le classement ci-dessous tient compte des pénalités infligées à Alex Albon (+ 5s), Fernando Alonso (+ 30s) et Mick Schumacher (+ 5s).

Pos.PiloteVoitureEcartArrêts
01 Max Verstappen Red Bull RBPT RB18 56 laps - 1h42m11.687s 2
02 Lewis Hamilton Mercedes W13 +5.023 2
03 Charles Leclerc Ferrari F1-75 +7.501 2
04 Sergio Perez Red Bull RBPT RB18 +8.293 2
05 George Russell Mercedes W13 +44.815 3
06 Lando Norris McLaren Mercedes MCL36 +53.785 2
07 Sebastian Vettel Aston Martin Mercedes AMR22 +65.354 2
08 Kevin Magnussen Haas Ferrari VF-22 +65.834 1
09 Yuki Tsunoda AlphaTauri RBPT AT03 +70.919 2
10 Esteban Ocon Alpine Renault A522 +72.875 2
11 Guanyu Zhou Alfa Romeo Ferrari C42 +76.164 2
12 Alex Albon Williams Mercedes FW44 +80.057 2
13 Pierre Gasly AlphaTauri RBPT AT03 +81.763 2
14 Mick Schumacher Haas Ferrari VF-22 +84.490 2
15 Fernando Alonso Alpine Renault A522 +85.075 2
16 Daniel Ricciardo McLaren Mercedes MCL36 +90.487 2
17 Nicholas Latifi Williams Mercedes FW44 +103.588 2
18 Lance Stroll Aston Martin Mercedes AMR22 DNF 1
19 Valtteri Bottas Alfa Romeo Ferrari C42 DNF 1
20 Carlos Sainz Ferrari F1-75 DNF 1

Info Formule 1

Photos

Vidéos