Formule 1

Verstappen et Red Bull estiment avoir enfin eu ’un peu de chance’

Et si c’était simplement la justice selon Alonso ?

Recherche

Par Olivier Ferret

13 décembre 2021 - 09:16
Verstappen et Red Bull estiment (...)

Max Verstappen a cette fois eu la chance de son côté hier, avec l’arrivée de la safety car en fin de course, ce qui lui a permis d’avoir un arrêt gratuit et des pneus tendres presque neufs pour passer facilement la Mercedes F1 de Lewis Hamilton en pneus durs usés.

Au-delà de la controverse sur le déroulement de cette phase de voiture de sécurité, que la FIA devra expliquer à un moment ou un autre, le pilote néerlandais admet qu’il a eu de la chance.

"Il me fallait un miracle comme a dit Christian (Horner) et je l’ai eu," admet Verstappen.

"Mais finalement, il y a eu un peu de chance pour moi. J’ai toujours dit que ce genre de choses avait tendance à s’équilibrer sur une saison et c’est ce qui s’est passé."

Sa mère, Sophie Kumpen, une femme très croyante, admet avoir prié pour son fils.

"Soyons honnête, Hamilton était le plus fort lors de cette course et cela ne semblait pas bon du tout pour Max jusqu’au dernier tour. Ma fille m’a alors envoyé un SMS en me disant ’Safety car, prie tous les anges’. Et oui ils nous ont aidé. Je n’arrive plus à compter toutes les bougies que j’ai allumées pour Max cette semaine."

Même si l’intervention de l’ange "Michael Masi" a sauvé Max Verstappen, il fallait tout de même prendre toutes les bonnes décisions lors de cette course comme le rappelle Helmut Marko.

"Nous avons pu être dans cette position parce que nous avons pris à chaque fois les risques de nous arrêter. A la VSC, à la safety car. Cela n’aurait pas pu payer."

"Au final, ce sont des émotions énormes. Bien plus qu’avec le premier titre de Seb. A cause de la tension. Quand elle s’est libérée après la ligne, se vider ainsi de toute cette tension... je n’avais jamais connu ça."

En effet, l’Autrichien de 78 ans admet qu’il avait non seulement accepté la défaite contre Mercedes et Lewis Hamilton avant le dernier tour, mais même avant de se rendre à Abu Dhabi.

"Oui, je pensais que c’était fini, si je suis honnête. Mercedes avait tout simplement la meilleure voiture à la fin de la saison."

Cette saison restera dans l’histoire comme l’une des fins les plus émouvantes et les plus controversées d’un championnat du monde de F1. Cela a mis le directeur de course, Michael Masi, sous les projecteurs pour la façon dont il a relancé la course avec un tour à faire et une procédure respectée à moitié. Et cela va faire couler beaucoup d’encre cet hiver, à n’en pas douter.

"Sans la voiture de sécurité, Lewis serait devenu champion. Avec la voiture de sécurité, Max est devenu champion," analyse Fernando Alonso.

"Donc, à cet égard, la chance a décidé, nous devons être honnêtes à ce sujet. Mais si vous regardez les 21 autres courses, même celle-ci, Max a également eu beaucoup de malchance, alors peut-être que c’était simplement justice."

Là où Alonso voit de la chance, cependant, Mercedes voit une violation des propres règles de la Formule 1 sur la façon dont les voitures dépassées doivent être replacées avant un redémarrage. Les champions en titre ont déposé deux réclamations distinctes, et les commissaires sportifs les ont rejetées. Mercedes veut maintenant faire appel.

"Ce n’est vraiment bon pour personne qu’ils fassent ça," commente Christian Horner.

"Mais ils ne peuvent pas simplement nous prendre ce championnat. Oui, la chance était de notre côté avec cette safety car. Oui nous avons eu les dieux de la course avec nous. Mais personne ne prendra le titre de Max. Mais bon, pouvions-nous nous attendre à une réaction différente de leur part ?"

"Je pense que nous avons senti que la décision au début de la course était contre nous et que la décision à la fin de la course était la bonne. Cela a été comme ça toute la saison, il y a eu des décisions ont nous avons bénéficié mais la grande majorité d’entre elles nous étaient défavorables."

"Max devait finalement avoir un peu de chance dans ce championnat et Latifi provoquant cette voiture de sécurité nous a juste donné l’opportunité et après Silverstone, Budapest et l’Azerbaïdjan, il a senti que sa chance était enfin avec lui aujourd’hui."

"Mercedes a le droit de s’offusquer de cette fin de course. Mais nous sommes le vainqueur moral de ce championnat pilotes," ajoute Marko pour conclure.

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less