Verstappen et Perez n’ont ’aucun désir’ de remporter la Triple Couronne

Les pilotes Red Bull évoquent aussi le scénario du GP de Bakou 2021

Recherche

Par Paul Gombeaud

30 mai 2022 - 18:02
Verstappen et Perez n'ont 'aucun

Si le Grand Prix de Monaco est la course de Formule 1 la plus prestigieuse à remporter, l’épreuve de la Principauté s’inscrit également dans la ’Triple Couronne’, qui consiste à remporter les 24h du Mans, les 500 Miles d’Indianapolis et donc le Grand Prix de Monaco.

Fernando Alonso est le dernier en date à avoir tenté de relever le défi. Il ne lui manque aujourd’hui "que" l’Indy 500 à remporter, lui qui s’est imposé deux fois à Monaco (2006 avec Renault et 2007 avec McLaren F1) et au Mans (2018 et 2019 avec Toyota).

Mais visiblement, ce défi n’intéresse aucun des deux pilotes Red Bull, qui sont les deux derniers lauréats à Monaco : Max Verstappen (2021) et Sergio Perez (2022).

Le Néerlandais a ainsi affirmé qu’il n’avait "aucun désir d’essayer de remporter la Triple Couronne, en tout cas pas l’Indycar. Je respecte ce que font les pilotes, c’est fou, mais je ne veux pas risquer ma vie ou une grave blessure. Disons que ça ne vaut pas le coup selon moi."

"Peut-être le Mans. J’aime les courses d’endurance et je vais probablement en faire un jour, j’espère bientôt, mais ça n’a pas beaucoup d’importance pour moi. J’essaie d’être le meilleur possible en F1, mais la Triple Couronne ne m’intéresse pas."

Perez non plus n’y voit "aucun intérêt. Je ne sais pas si je ferai de l’endurance un jour, mais je ne pense pas. Je pense qu’une fois que j’en aurai fini avec la F1, j’irai m’occuper de mes enfants. J’en ai déjà trois donc je serai bien occupé."

Bakou : Un bon souvenir pour Perez, moins pour Verstappen

En attendant de voir si les pilotes Red Bull changeront un jour d’avis au sujet de la Triple Couronne, ils sont maintenant tournés vers le Grand Prix d’Azerbaïdjan qui aura lieu dans deux semaines.

La course disputée à Bakou n’avait pas souri à Verstappen l’année dernière, puisqu’il était sur le point de l’emporter devant son coéquipier avant qu’une crevaison ne mette fin à son épreuve. Un an après, il estime que cet abandon était "malchanceux, c’est aussi simple que ça."

"L’équipe avait tout sous contrôle et le résultat aurait été incroyable, c’est peut-être ce qui nous a coûté le championnat constructeurs l’année dernière et c’était douloureux, mais ça arrive. Cela fait partie de la course, c’est un sport mécanique mais il ne faut pas trop y penser. Les voitures et les pneus sont différents cette année, et nous allons retenter notre chance."

C’est donc Sergio Perez qui sauvait les meubles en remportant son premier succès avec Red Bull. Forcément, les souvenirs du Mexicain sont bien plus positifs.

"Oui, c’était un moment très spécial car c’était mon premier succès avec l’équipe. Le début de saison avait été difficile et j’étais donc très heureux de gagner ma première course pour Red Bull."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos