Verstappen et Marko blâment Alpine F1 pour la suppression de la 4e zone DRS

Fernando Alonso s’est plaint et la zone a disparu

Recherche

Par Olivier Ferret

10 avril 2022 - 06:14
Verstappen et Marko blâment Alpine (...)

Red Bull se demande ouvertement pourquoi la FIA a interdit l’une des quatre zones DRS à Melbourne.

L’instance dirigeante de la Formule 1 a déclaré que la décision avait été prise pour des "raisons de sécurité", le phénomène de marsouinage étant particulièrement remarquable dans le tronçon rapide et sinueux menant aux virages à grande vitesse 9 et 10.

"Je ne comprends pas vraiment pourquoi ils l’ont enlevé," a déclaré le champion du monde Max Verstappen.

"C’était beaucoup plus sûr que ce que nous avions à Djeddah, par exemple. C’est donc un peu un mystère pour moi pourquoi c’est arrivé. Mais bon une équipe s’est plainte et voilà."

La principale théorie de Red Bull est que ce sont les plaintes de Fernando Alonso lors du briefing des pilotes qui a mené à cette suppression.

Le Dr Helmut Marko confirme : "Alpine ne pouvait pas traverser ces tronçons avec le DRS ouvert. Ils ont donc voulu le faire disparaître. C’est étrange que des décisions comme celle-ci soient prises parce qu’une seule équipe le veut."

Red Bull est particulièrement contrariée par cette décision, car la ligne droite menant au virage 9 est celle où le marsouinage de Ferrari, son rival actuel, est le pire.

"Nous avons beaucoup de rebonds," a déclaré le poleman Charles Leclerc. "C’était assez délicat avec l’aileron ouvert."

De plus, l’avantage de vitesse de pointe de 7 km/h de Red Bull sur Ferrari dans la zone DRS en question a été réduit à seulement 1 km/h après la décision de la FIA de le supprimer.

"C’est définitivement un désavantage pour nous," poursuit Marko.

"Nous devons juste voir où et quand nous pouvons dépasser maintenant sans être à nouveau dépassés immédiatement."

Quant à Verstappen et son mécontentement visible d’être deuxième derrière Leclerc sur la grille ce dimanche, Marko a exhorté le champion du monde en titre à se calmer.

"Il dépasse la limite - il en veut trop. Cela n’a pas fonctionné ici dans le dernier secteur. Nous pensions qu’avec le titre de champion du monde, il y aurait un peu de calme de sa part, mais il a probablement besoin d’un autre titre pour qu’il n’aborde pas les qualifications avec autant de pression."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos