Formule 1

Verstappen et l’affaire de la ‘tricherie’ de Ferrari ? Une erreur de traduction pour Horner !

Le patron de Red Bull relativise la sortie de son pilote

Recherche

Par A. Combralier

16 novembre 2019 - 08:38
Verstappen et l’affaire de la ‘tricherie’

Lors d’une récente sortie largement commentée, Max Verstappen avait accusé Ferrari de « tricherie » sur l’utilisation de son unité de puissance. Sebastian Vettel avait ensuite répondu au pilote Red Bull, en estimant que de tels propos étaient bien immatures et irresponsables…

Pressé de s’expliquer à Interlagos, sur les propos de son pilote numéro 1, Christian Horner a adopté la stratégie de l’esquive… voire de la langue de bois.

« Je pense que les commentaires de Max ont été… peut-être… vous les traduisez du néerlandais en allemand, puis vous passez de l’allemand à l’anglais parfois. Et cela joue aussi un peu un rôle » a estimé le patron de Red Bull.

Une erreur de traduction serait donc à la base d’une vaste polémique… N’est-ce pas quelque peu passer l’éponge, une fois de plus, sur ce qui a déclenché de nombreuses réactions dans le paddock ? Les commentaires de Max Verstappen ont même pu pousser en partie la FIA à publier deux directives techniques précisant l’utilisation des des combustibles dans les V6 hybrides.

« Ce business est si compétitif, si complexe… les équipes posent continuellement des questions au délégué technique » continue de relativiser Christian Horner.

« Nous questionnons les interprétations du règlement, pour déterminer ce qui est juste ou injuste, légal ou illégal. Cela arrive pour le châssis comme pour le moteur. »

« Bien sûr, certaines clarifications sont parues après le week-end d’Austin, certaines ont été publiées hier, et il y en aura peut-être d’autres ce week-end. Cela montre juste que la FIA encadre et surveille vraiment une unité de puissance qui est vraiment un système complexe. »

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less