Formule 1

Verstappen en panne, Pérez accroché : dure journée pour Red Bull

La casse du Néerlandais est-elle due aux vibreurs ?

Recherche

Par Emmanuel Touzot

16 avril 2021 - 16:37
Verstappen en panne, Pérez accroché (...)

La journée a été compliquée pour Red Bull à Imola, avec un accrochage pour Sergio Pérez et une panne pour Max Verstappen. Le Néerlandais a subi une casse d’arbre de transmission après un passage sur un vibreur.

Cela n’a aucune influence sur le quota de boîtes de vitesses du Néerlandais, mais la dépanneuse a mis un quart d’heure à ramener la RB16B au garage, et la séance du Néerlandais n’est pas allée plus loin.

"Il semble que l’arbre de transmission ait cédé, malheureusement" explique le directeur de Red Bull, Christian Horner. "Donc nous essayons juste de comprendre ce qui a causé cela et pourquoi c’est arrivé. Les virages sont très agressifs ici."

"Malheureusement, la voiture a fait un tour dans la ville d’Imola après qu’ils l’ont récupérée et avant qu’on ne la récupère dans les stands et on n’a pas eu le temps de la réparer. C’était sur la boîte de vitesses du vendredi, mais nous allons inspecter toutes les autres pièces à temps pour demain."

Max Verstappen n’a donc eu qu’une heure d’essais aujourd’hui et n’a pas pu pousser la voiture à sa limite autant qu’il l’aurait aimé. Il reconnaît avoir pris du retard : "Un peu. Je pense que l’on sait ce que l’on a à faire, donc ça devrait aller. C’était un problème d’arbre de transmission, j’ai dû arrêter la voiture."

"J’aime l’Italie, j’aime être ici. La voiture était bien en EL1, c’est difficile de dire où nous aurions été dans la deuxième séance mais il n’y a rien de problématique. Nous devrons voir ce que nous pouvons mieux faire demain en termes d’équilibre. Mais évidemment, nous devrons d’abord nous assurer de ne pas avoir de casse."

Pérez responsable selon Marko, mais une situation délicate

Helmut Marko a donné son avis sur l’accrochage entre Pérez et Esteban Ocon, et ne défend pas son pilote. Néanmoins, l’Autrichien comprend que la situation était difficile, même s’il reste sceptique quant à l’utilité des rétroviseurs.

"La radio ne marchait pas du tout" note Marko. "Et cela a irrité la plupart des pilotes. Je ne sais pas pourquoi ils ont des rétros. C’était clairement la faute de Pérez, qui a passé Ocon et engendré l’incident. Les dégâts sont réparables mais il a perdu du temps. Mais cette situation était délicate."

Le principal intéressé préfère surtout voir qu’en dépit de cet incident, il a pu rouler comme il le voulait et a enchainé des tours essentiels à sa compréhension de la Red Bull RB16B sur le tracé rapide d’Imola.

"C’était bien de faire une belle quantité de tours durant la deuxième séance et d’avoir un vrai feeling de la voiture sur un circuit différent" note Pérez, qui n’avait roulé qu’à Bahreïn avec la Red Bull après le shakedown de Silverstone.

"Les conditions de piste sont évidemment très différentes ici par rapport à Bahreïn, donc j’apprends juste comment la voiture se comporte sur différentes pistes. Nous avons beaucoup appris aujourd’hui en tant qu’équipe et pour chaque tour que je fais, j’apprends quelques trucs."

"Le rythme de course semble être bon et la voiture était bonne, j’espère que nous pourrons tout mettre bout à bout lors des qualifications demain. Pour l’incident de ce matin, nous n’avions pas de radio donc je pense qu’il y a eu une mauvaise communication et je pense que c’était juste un mauvais timing."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less