Formule 1

Verstappen : Des tensions mais surtout du respect avec Hamilton

"Nous sommes comme des concurrents devraient être"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

30 octobre 2021 - 11:58
Verstappen : Des tensions mais (...)

En dépit de deux accrochages et de tensions entre leurs clans respectifs, menées par les directeurs de Mercedes F1 et Red Bull, Lewis Hamilton et Max Verstappen s’entendent bien. C’est ce qu’a confirmé ce dernier dans une interview, où il relate le respect mutuel qui les unit.

"Tout va bien bien" a assuré Verstappen dans une interview accordée à The Gentleman’s Journal. "Nous sommes comme des concurrents devraient être. Nous n’allons pas dîner ensemble mais tout va bien."

"Nous avons cet esprit de compétition et nous essayons toujours de nous battre sur la piste, mais aussi de nous respecter en dehors de la piste. Jusqu’à présent, il y a eu quelques moments de tension, mais dans l’ensemble, tout s’est bien passé."

Verstappen explique qu’il ne s’intéresse pas aux réseaux sociaux et à ce qui se passe autour de la Formule 1. Le Néerlandais révèle qu’il essaie de ne pas penser à la F1 quand il est avec ses proches.

"Je sais ce que je dois savoir en F1, au sein de l’équipe, et je ne suis pas vraiment intéressé par toutes les autres histoires autour. Je ne veux pas les suivre. Je ne veux pas les voir sur mon fil. Je me concentre juste sur le fait d’avoir mon propre temps avec ma famille et mes amis quand je suis à la maison."

"Si je suis sur les médias sociaux, je ne veux pas voir une voiture de course. Cela ne va pas influencer ce que je fais le week-end, sur la piste, ou mes performances, donc c’est juste une perte de temps de le regarder. Je préfère passer le temps libre que j’ai avec ma famille ou mes amis."

Un apprentissage dans le feu de l’action

Verstappen a été le plus jeune pilote à arriver en Formule 1, avec une expérience d’une seule saison en monoplace. De fait, son temps d’adaptation a été important et il a fallu de nombreuses années avant qu’il arrête de commettre des erreurs.

Une période d’apprentissage nécessaire selon lui : "Que peut-on attendre à 17 ans ? Vous devez faire des erreurs, vous devez apprendre. Je n’avais fait qu’un an de compétition, en F3, en dehors du kart, donc il y avait une période d’apprentissage nécessaire à vivre.

"C’est bien, parce que j’ai commencé chez Toro Rosso. Ce n’était pas comme si je me battais pour le championnat du monde à l’époque. C’était bien de se battre dans le milieu de peloton et de vraiment travailler pour ça. J’ai énormément appris."

Alors qu’il lutte pour le titre mondial cette année, il essaie de ne pas penser à cet objectif : "Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir. Je ne suis pas un rêveur, donc je ne pense pas encore trop à Abu Dhabi. Je fais une course à la fois pour essayer d’obtenir le plus de points possibles à chaque fois."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less