Formule 1

Verstappen : C’est émouvant d’entendre ’champion du monde’

Le Néerlandais salue Hamilton et souligne son palmarès

Recherche

Par Emmanuel Touzot

16 décembre 2021 - 19:23
Verstappen : C’est émouvant d’entendre

Max Verstappen est devenu champion du monde dimanche à Abu Dhabi, un titre que le retrait d’appel de Mercedes F1 a confirmé ce matin.

Le Néerlandais était présent pour la conférence de presse officielle de la fin de saison, qui vient de se terminer, avant que le gala de la FIA ne débute, et il est revenu sur ces derniers jours.

"C’est plus au sujet de l’aventure vers ce championnat, quand vous savez ce que vous avez fait, tout revient à la surface. C’est émouvant d’entendre ’champion du monde’, c’est incroyable d’avoir accompli cela, et ça a été une longue et intense saison" a déclaré Verstappen lors du gala, avant de revenir sur sa semaine.

"J’ai bu dimanche soir ! Je me suis réveillé en début d’après-midi lundi - avec un gros mal de tête - en pensant avoir une journée de repos, puis j’ai réalisé que ce n’était pas le cas, j’ai eu plusieurs heures de tournage."

"Je prends du plaisir jusqu’ici mais j’ai besoin d’une pause, j’ai essayé d’être parfait toute l’année mais une fois que vous terminez la course, tout s’arrête et tout redescend au niveau de la pression."

Il a ensuite disputé une journée d’essais privés pour tester les pneus Pirelli, mais ce n’était pas la plus simple : "Quand je pilotais mardi, mon corps n’était pas au mieux. J’avais des crampes datant de la fin de course dimanche que je n’avais pas soignées, et vu que mon niveau d’hydratation n’était pas bon mardi, ça allait mal !"

L’accomplissement d’un objectif fixé en 2016

Verstappen admet qu’il n’a pas encore réalisé ce qu’il a accompli, mais sait que cet objectif était celui fixé conjointement avec Red Bull dès 2016, lorsqu’il a rejoint l’équipe autrichienne pour le Grand Prix d’Espagne. Il est heureux d’avoir pu aller célébrer son titre à Milton Keynes.

"C’était notre objectif depuis que je suis arrivé dans l’équipe, et c’est génial de voir les visages heureux à l’usine, de parler, de voir un clip de la saison, maintenant qu’on l’a fait. C’est génial, j’ai essayé de profiter de ce moment, car on ne sait pas combien de fois on vivra une telle chose."

Il espère en tout cas gagner d’autres couronnes avec Red Bull : "Vous avez entendu après l’arrivée que je demandais si je pouvais faire encore 10 ou 15 ans dans l’équipe. Je peux être moi-même, je me sens bien et on s’amuse bien. Ce n’est pas que la performance, vous devez aussi vous amuser dans ce que vous faites."

"On n’aurait pas pu écrire" le scénario de la saison 2021

Le pilote néerlandais a arraché le titre dans le dernier tour de la dernière course de la saison, au terme de 22 courses. Il reconnaît que l’exercice 2021 a été intense, et qu’il n’a pas toujours cru à sa possibilité d’être champion. Il restait notamment prudent après les tests hivernaux puis après les premiers GP.

"Je suis toujours resté neutre, car on ne sait jamais ce que font les autres ni se qu’ils cachent, mais j’avais un bon équilibre dans la voiture je m’y sentais à l’aise. C’était bien parti après les premières courses, mais je me disais que ça pouvait venir des circuits, car des fois la voiture est meilleure sur certaines pistes. Je ne voulais être ni positif, ni négatif."

Il ne sait plus quand il a commencé à croire au titre, en cette saison folle : "C’est difficile à dire car j’ai été en tête, puis deuxième, puis en tête. Je n’ai jamais pensé que c’était fait ou faisable, d’autant que ce n’était qu’une question de détails pour être premier ou deuxième."

"On n’aurait pas pu écrire mieux que cette fin de saison, c’était de la folie. Vers la fin d’année, on a eu des victoires et des pole positions que l’on n’attendait pas, des meilleurs tours et les points bonus qui allaient avec, et ça a compté dans cette lutte pour le championnat."

Christian Horner, son directeur, juge que la chance n’a pas toujours été en faveur de Red Bull, même si elle a souri à Verstappen à Abu Dhabi : "Il y a eu beaucoup de décisions contre nous, y compris en début de course à Abu Dhabi, et en Arabie saoudite."

"On a eu de la malchance à Imola, où Lewis est à un tour, son équipier se crashe et il revient dans le tour. Il y a eu le crash à Silverstone, où il a une pénalité mais gagne et signe le meilleur tour. A Abu Dhabi, le championnat nous semblait perdu et Lewis et Mercedes avaient un meilleur package."

Verstappen comprend la frustration de Hamilton

Depuis sa défaite dimanche, Lewis Hamilton n’a été vu publiquement qu’au château Windsor, pour être officiellement anobli par le Prince Charles. Il n’a pas communiqué et Toto Wolff a même avoué que sa motivation en avait pris un coup. Verstappen n’éprouve pas de tristesse pour son rival mais comprend sa déception.

"Je ne suis pas désolé pour lui, mais je comprends que ça puisse être douloureux. Mais c’est aussi la course, on se bat jusqu’au bout, on sait que tout peut arriver. Il a aussi gagné des championnats dans ces situations donc je pense qu’il peut comprendre."

Verstappen ne voit pas son rival prendre une retraite surprise après cette déception. Il explique même que le palmarès de Hamilton doit lui servir à se remobiliser : "Je peux comprendre que les premiers jours après une telle course soient durs."

"Mais ces choses peuvent vous arriver et il doit voir ce qu’il a déjà accompli, ça pourra le réconforter. Il doit continuer à piloter car il vise toujours ce huitième titre et peut le faire l’an prochain, je ne pense pas qu’il ait de raison de s’arrêter."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less