Verstappen aurait pu rattraper Leclerc si la Ferrari n’avait pas abandonné

La Red Bull avait suffisamment de rythme pour cela

Recherche

Par Olivier Ferret

13 juin 2022 - 07:32
Verstappen aurait pu rattraper (...)

Max Verstappen a remporté hier sa cinquième victoire de la saison et la 25e de sa carrière en Formule 1 au Grand Prix d’Azerbaïdjan.

Dans cette course qui a sacré 6 vainqueurs différents en 6 éditions, c’était aussi le premier podium du Néerlandais à Bakou et un résultat bienvenu après sa mésaventure l’an dernier, une crevaison alors qu’il se dirigeait vers la victoire.

Le pilote Red Bull revient sur sa course.

"Dans l’ensemble, c’était une très bonne course. J’ai pris un bon départ, mais je ne pouvais pas vraiment aller nulle part, bien sûr, car c’est une section courte entre la grille et le virage 1. Mais après cela, il s’agissait simplement d’essayer de rester là, dans les échappements de Charles (Leclerc), de faire un peu de mouvement mais il était très difficile de passer. Alors on a juste attendu."

"Ensuite, bien sûr, la VSC est sortie. Nous avons choisi de rester avec les deux voitures en piste et avons essayé d’aller un peu plus longtemps et oui, c’était bien. J’avais une bonne usure des pneus sur les médiums, je pouvais passer en tête. Et une fois que j’ai mis le pneu dur, je pense que cela aurait été un combat très intéressant jusqu’à la fin avec Charles pour voir à quel point nous l’aurions rattrapé, car je pense que nous avions un petit avantage de rythme."

"Bien sûr, malheureusement, nous ne sommes jamais arrivés à cela à cause de son abandon mais oui, dans l’ensemble, c’était une bonne journée, un bon rythme dans la voiture et nous pouvions vraiment prendre soin de nos pneus."

A-t-il justement été inquiet à un moment donné de la stratégie décalée de Leclerc, qui a profité de la VSC pour un arrêt et ensuite se retrouver en tête ?

"Eh bien, dès que nous sommes repartis et qu’ils m’ont dit l’écart, je pense que c’était comme 12/13 secondes, c’est un écart assez important à combler. Mais ensuite j’ai vu son rythme et je pense que nous pouvions complètement combler cet écart. J’avais confiance qu’avec la voiture que nous avions et le rythme que nous avions, cela aurait été un combat intéressant jusqu’à la fin."

C’est son 66e podium pour Red Bull, ce qui est plus que tout autre pilote dans l’histoire de l’équipe. Est-ce que cette statistique vous fait sourire ?

"Eh bien, j’espère que beaucoup d’autres sont à venir."

Et avec cette 25e victoire il égale des grands de la F1 comme Jim Clark et Niki Lauda.

"Ouais, on fait aussi plus de courses par an, non ? Donc si vous avez une bonne voiture… Ce n’est pas vraiment comparable, mais c’est bien pour les livres !"

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos