Verstappen attend un retour en F1 ’difficile’ pour Hülkenberg

L’Allemand doit découvrir la voiture et les pneus

Recherche

Par Emmanuel Touzot

18 mars 2022 - 10:03
Verstappen attend un retour en F1 (...)

Nico Hülkenberg a appris hier qu’il disputerait ce week-end le Grand Prix de Bahreïn de Formule 1. Le réserviste d’Aston Martin F1 remplace au pied levé Sebastian Vettel, ce que Max Verstappen prédit être très délicat pour le suppléant allemand.

"Je ne sais pas à quel point il a fait de la musculation !" a plaisanté Verstappen. "Heureusement, ce circuit n’est pas le plus physique qui soit, mais si vous n’avez pas vraiment fait beaucoup d’efforts en termes de condition physique en F1, ça va quand même être assez difficile".

"J’ai déjà parlé avec lui ce matin et je pense qu’il est bien sûr très excité à l’idée de conduire. Mais il ne connaît pas non plus la voiture, donc ça va être une courbe d’apprentissage assez importante pour lui."

Verstappen juge que le manque de roulage de Hülkenberg se ressentira tout au long du week-end, alors que les autres pilotes ont trois jours de tests en expérience. Il fait toutefois l’exception de Kevin Magnussen, mais le pilote Haas F1 a roulé une journée complète au total.

"Les voitures sont complètement nouvelles pour lui, et il n’a pas roulé avec les pneus de 18 pouces. Et de n’avoir que les séances d’essais libres alors que tout le monde a vraiment fait de bons roulages, sauf peut-être Kevin, bien sûr. Ça va être difficile, c’est sûr."

Le fait que Vettel soit positif a poussé Sergio Pérez à juger qu’il faudrait laisser les pilotes courir avec le Covid-19. Un avis que partage Verstappen, même si la F1 ne peut pas se le permettre. En effet, un cluster au sein du paddock menacerait la venue du sport dans certains pays, et la tenue de nombreux Grands Prix.

"Je pense effectivement que nous devons nous pencher sur la question, car lorsque vous êtes testé positif, vous pouvez être testé positif avec n’importe quel virus. Donc, à un moment donné, je pense que nous devons être moins sévères en ce qui concerne les cas positifs qui signifient que vous ne pouvez pas courir."

"Parce que je pense qu’aujourd’hui, dans la plupart des pays, lorsque vous êtes vacciné, de toute façon, vous pouvez tomber malade, mais ce n’est plus une menace pour la vie, pour la plupart des gens, heureusement."

"Et bien sûr, vous pouvez prendre des mesures de sécurité, même si vous êtes positif, vous pouvez rester à l’écart des gens. Mais c’est quelque chose que peut-être nous, les pilotes, devons aussi examiner, ce que nous pouvons faire avec la FIA à l’avenir."

Il a confirmé que le sujet n’a jamais été abordé par le GPDA, l’association des pilotes : "C’est une chose qui pourrait arriver. On n’en a pas parlé, mais on vient seulement de découvrir pour Seb."

Aston Martin F1 Team

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos